AGENDAOU.fr Sortir en Rance-Émeraude
  1. Agendaou
  2. Actu
  3. Brèves

SURMAZONE.bzh. Résultats de l'enquête menée auprès des professionnels

SURMAZONE.bzh, un outil au service du territoire.

Fin 2020, AGENDAOU a mené une enquête auprès des professionnels sur le projet SURMAZONE.bzh porté par l'association et ses partenaires.
Objectif: faire une photographie de l'existant et avoir un avant-goût des attentes.

Pour rappel, l'association AGENDAOU porte un projet de plate-forme numérique qui présentera tous les secteurs de l'économie locale -terre, mer, commerces, artisanat, industrie, services, formations, emploi...- en Vallée de la Rance et Côte d’Émeraude afin d'inciter les usagers du territoire à consommer localement.
VOIR le projet SURMAZONE.bzh et son avancement

L’enquête SURMAZONE.bzh a recueilli 64 réponses -maraîchers, éleveurs, commerçants, artistes, artisans et créateurs, tourisme, éditeurs, bien-être, services, formations…- représentant un vaste panel de structures allant de la micro-entreprise aux sociétés de plus de 100 salariés, toutes implantées sur le territoire.

Le lien à AGENDAOU.fr

85,9% connaissent AGENDAOU.fr et 75% estiment que le site est pertinent dans le domaine des loisirs (25% sont sans opinion).
Ils ont apprécié le soutien apporté par le site pour soutenir l'économie locale pendant le confinement : la communication sur la vente directe de produits du territoire.
«Cette initiative solidaire est tout à fait dans l'air du temps et dans la prise de conscience actuelle de certains clients à consommer local»

Le Point sur la Communication

85,9% des professionnels voient l'utilité d'outil numérique regroupant tous les secteurs d'activité.

Pourquoi?

Il manque une "carte" répertoriant l'activité locale du territoire accessible facilement, envoyée a un très large public, un outil référent qui permettrait de toucher un très large public (aussi et surtout ceux qu'il faut encore persuader de manger local)...
Pour présenter une offre exhaustive...
Une vraie visibilité locale, une possibilité de communiquer de manière plus élargie que dans ma "communauté" une valorisation du territoire...
Que les petits producteurs ne soient pas perdus dans l'immensité de la toile...
Donner une vision et une image au territoire cohérent. Afficher une image ancrée, et insérée sur le territoire.

Quels sont les outils de Communication?
➭ le site internet (à 78,1%)
➭ facebook (82,8%)
➭ des flyers à 48,4% (interdits depuis le 1er janvier 2021)
➭ AGENDAOU.fr (28,1%)…
Des moyens de communication qui répondent aux besoins d’un tiers des "sondés" (note 4 et 5/5).

Que manque-t-il, alors que 99% des internautes disent être sensibles à l’importance de consommer local ? (Cf. Enquête SURMAZONE.bzh vers les usagers)

Les gens sont perdus parmi les labels et appellations et bien sûr la question budgétaire : beaucoup pensent que cela coûte trop cher de consommer local et il est si facile d'aller en grande distribution...
Offre trop dispersée et éclectique, d'où l'intérêt de votre démarche...
Il y a trop de sites et les particuliers ne savent plus où chercher. Il manque un site leader connu de tous...
Manque d’info sur l’impact carbone des grosses marques et des importations/exportations. Il faudrait faire de la pédagogie sur le consommer durable et l’éco responsabilité...
L'offre est pléthorique. Les circuits nombreux... Il y a une incohérence entre "acheter local" où le client souhaite avant tout du contact, des conseils, recherche une rencontre, de l'authenticité et le fait d'acheter par le biais d'internet...

Une remarque sur le local:
«Sur le point de la production locale c'est très complexe dans certains domaines. Pour nous, local veut dire au mieux français pour quelques articles, allemand ou espagnol mais 50 à 60% vient de Chine. Il n'y a pas de producteurs européens pour beaucoup d'articles. Dans ce cas, nous privilégions les fournisseurs qui créent leurs modèles et ont au moins leurs bureaux et équipes de designers en France. Nous tenons aussi compte des matériaux privilégiés ».

L’argument qui revient le plus souvent est le manque de visibilité, l’information trop dispersée et la nécessité d’une plate-forme qui rassemblera tous les professionnels.

Le lien entre les Professionnels et le Territoire

Quelle Gouvernance pour SURMAZONE.bzh?

SURMAZONE et la Transparence

SMZ portera une charte TRANSPARENCE que tous les adhérents seront invités à signer -sans obligation- privilégiant la notion de «progrès».
La Transparence, kesako?
C'est dire d’où viennent les produits commercialisés, les matériaux utilisés, les aliments pour les élevages, les types de graines, les conditions de fabrication et de production…
Pour 76,6% des professionnels, ces informations sont essentielles pour "éclairer les consommateurs et obtenir leur confiance"

Quel Bilan?

Les réponses obtenues confortent le projet, et montrent qu’il est attendu: c’est le point positif.
A nuancer par le trop faible nombre de réponses.
Sans une mobilisation minimale des acteurs économiques, notre action risque d’être inefficace et donc inutile.
A méditer...

L'étude d'opportunité SURMAZONE est financée par le Conseil Départemental d'Ille et Vilaine


Nathalie Le Roy

Publié le