AGENDAOU.fr Sortir en Rance-Émeraude

Sculptures Bleu comme Jean, Chemin des Arts 2019 à Dinard

Dinard

Exposition de 16 sculptures à ciel ouvert
> Bleu comme jean de Tomek

Le chemin des arts traduit la volonté de rendre la culture accessible à tous en la sortant des musées et en la laissant envahir l’espace public.
Cet été, des sculptures monumentales s’emparent de la promenade du Clair de Lune ( entre la plage du Prieuré et la digue de l’Ecluse ), et du centre ville, la transformant en
véritable musée en plein air!

Les visiteurs pourront ainsi découvrir les 16 sculptures de jeans de Tomek.
Exposition réalisée en partenariat avec la galerie WINSTON

L’artiste: TOMEK
Tomek Kawiak est devenu célèbre grâce à l’intérêt qu’il a porté au jean depuis 1970. Un intérêt bien entendu transformé artistiquement.

Coulés dans le bronze, ses jeans parlent de l’identité des personnages présentés, notamment grâce au contenu des poches.
Mieux: on peut prendre le risque de dire qu’ils parlent déjà de leurs propriétaires rien qu’avec les marques laissées à différents endroits…

On peut dire que Tomek a découvert ce qui se passe à côté de nous, ce qui existe au-delà du seuil, et ce qui est quotidien.
Il a découvert cela comme une chose importante, très parlante, culturelle.

>>> Cliquez sur le plan pour voir l'implantation des scupltures...

Ce qu'il en dit...
Depuis environ 170 ans, les jeans habillent la mode. L’art est le reflet de notre époque et de notre civilisation. Sculptés dans le bronze ou ciselés dans le marbre, le jean et ses poches deviennent objets d’art et de désir.
> Des empreintes sont formées par la géographie du corps, qu’elles révèlent avec l’usage. Je dirais que le jean est un véritable théâtre ambulant, qui permet aux jeunes de donner en tout lieu une représentation de leurs problèmes personnels… Nos intérieurs de poche sont des scènes de théâtre de tous les jours.
> Tous les vêtements s’usent, il est vrai, mais seule l’usure du jean est positive. En effet, le jean n’est pas un produit, le temps est son couturier.
> L’empreinte de chaque corps habitera chaque jean et tissera en quelque sorte des plis qui naîtront de leur structure physique. Le jean est presque le livre des corps…
> Le jean a balayé les frontières, les nationalités, les particularités folkloriques, sans réduire les caractères. C’est peut-être le premier uniforme qui ait respecté l’individualité.
> Le jean est donc devenu un thème, un objet, un mythe de la littérature et du cinéma. > Il ajoute de l’humour, il ne se prend pas au sérieux, pourquoi alors se priver d’en faire une œuvre d’art. Mes "poches de Jeans" sont des icônes de tous les jours, polies par le frottement de tant de regards et de tant de fantasmes… Il n’y a pas de différence entre le drapé de la sculpture grecque et le plié de jeans réalisés en bronze et en marbre
.
Tomek Kawiak

Projection du film documentaire sur Kawiak Tomek, réalisé par Natasza Ziolkowska - Jeudi 20 juin 2019 à 18 h dans la salle du Conseil Municipal
> Présentation publique en présence de l’artiste (entrée libre)