AGENDAOU.fr Sortir en Rance-Émeraude
  1. Agendaou
  2. Actu
  3. Magazine

Journée mondiale du climat, quand le dérèglement climatique vous est conté !

Du large à la côte, tout est lié - © Ifremer

Urgence climatique oblige… En ce 8 décembre, Journée Mondiale du Climat, l’Ifremer propose un conte scientifique en direct : « Ostrea et Argo, les meilleurs amis de la planète », à suivre sur facebook à 16h30.
L’Ifremer veut toucher tous les publics, y compris les personnes en situation de handicap. La représentation est interprétée en langue des signes.

La connaissance scientifique est nécessaire pour l’action, mais elle n’est pas suffisante pour assurer la mobilisation des citoyens. En créant "un lien émotionnel" avec le public, ce récit apporte une touche sensible qui favorise la prise de conscience et la transformation de la connaissance de l'océan en actes, explique François Houllier, Président Directeur Général de l’Ifremer.
Nous souhaitons sensibiliser les citoyens depuis le bord de mer jusqu’aux alpages de nos montagnes, car il est encore temps de changer nos comportements pour que l’océan reste en bonne santé et continue de jouer son rôle dans le fonctionnement général de notre planète.

L'Océan, un rôle de Modérateur

En absorbant environ 30% du CO2 dû aux activités humaines et plus de 90% de l’excès de chaleur reçu par le système Terre en raison de la hausse des gaz à effet de serre dans l’atmosphère, l’océan joue un rôle exceptionnel de modérateur du changement climatique.
Ces informations sont collectées par le réseau Argo, 4000 flotteurs dérivants sur toutes les mers du globe. Après 10 jours passés à 1000 m de profondeur ils plongent à 2000 m puis remontent en surface pour envoyer leurs données par satellite.
Ces observations font l’objet d’une collaboration internationale de plus de trente pays :

elles sont une nouvelle évidence que le changement climatique et son impact sur l’océan sont une réalité scientifique, souligne Virginie Thierry, chercheure au LOPS (Laboratoire d’océanographie physique et spatiale).
Les flotteurs Argo fournissent notamment des données fiables et précises qui alimentent le diagnostic de ces changements et les prévisions du GIEC à l’horizon 2100.

Quelles sont ces projections ?

Élévation de la température, acidification de l’eau, baisse des teneurs en oxygène ou de la quantité et qualité des microalgues, apparition de nouveaux virus...
En observant l’huître, l’Ifremer a constaté les impacts sur son cycle de vie.

L’huître est notre « sentinelle du climat ». Elle vit fixée et filtre l’eau pour se nourrir, elle témoigne ainsi des modifications de l’environnement, explique Elodie Fleury (Laboratoire de physiologie des invertébrés), qui est l’héroïne du conte avec son huître Ostrea. Mais l’huitre peut aussi nous donner de l’optimisme, car c’est une espèce qui a de grandes capacités d’acclimatation.

Le conte :

Au détour d’une tempête, l’huître Ostrea et la bouée dérivante Argo se rencontrent inopinément sur le rivage. S’engagent alors entre eux des considérations sur les maux qui bouleversent Ostrea, inquiète. Argo, pétri de certitudes, lui explique les mécanismes qui, à l’échelle mondiale, ont quelque chose à voir avec les symptômes qui l’affectent. C’est alors qu’entre en scène Elodie, une scientifique, qui éclairera Ostrea sur l’origine de ses troubles, en lien avec le changement climatique.

Programme à suivre en direct sur facebook (Cliquer pour activer)
•Introduction par François Houllier (vidéo)
•Représentation assurée par deux conteurs professionnels : Rémy Cochen et Mathilde Chabbey (conteuse sourde)
•Table ronde pour aller plus loin sur le dérèglement climatique et les recherches menées à l’Ifremer sur le sujet avec les deux scientifiques Elodie Fleury et Virginie Thierry.

LIRE aussi: l'Impact des nanoplastiques sur la reproduction de l'huître

wwz.ifremer.fr


NLR - © Ifremer

Publié le