AGENDAOU.fr Sortir en Rance-Émeraude
  1. Agendaou
  2. Actu
  3. Brèves

En 2021, 462 communes bretonnes sont garanties Zéro Phyto

66 nouvelles collectivités ont reçu le Trophée régional Zéro Phyto en 2021 - AGENDAOU

La Région a décerné son trophée Zéro Phyto 2021. 66 nouvelles collectivités rejoignent le mouvement Zéro Phyto qui compte désormais près 38% des communes bretonnes.
Les nouveaux Lauréats sont très représentés en Ille et Vilaine et Côtes d'Armor

Vers une démarche vertueuse des collectivités

Depuis 2009, le Trophée Zéro Phyto décerné par la Région Bretagne encourage les collectivités à entretenir les parcs, jardins publics, cimetières et terrains sportifs sans utiliser de produits phytosanitaires (y compris biocontrôle et AB).
2021 voit l'arrivée de 61 communes et 5 intercommunalités dans ce cercle de plus en plus fréquenté des communes Zéro Phyto.
Elles sont désormais 462 (sur 1208) en Bretagne !

56% de la population bretonne -soit plus d’1,8 million d'habitants- sont concernés.

Sur le territoire AGENDAOU (Dinan Agglomération et Pays de Saint-Malo), les costarmoricaines Pléneuf-Val-André, Corseul, Mégrit, Sévignac, Trédias, Trémeur, Eréac, Languénan et Pleudihen-sur-Rance et les brétiliennes Romagné, Sains, Hirel, Cancale, Irodouër, la Ville-es-Nonais, Lanrigan, Trévérien, Saint-Domineuc sont les nouvelles communes estampillées Zéro Phyto.

Les EPCI intègrent également la démarche. Ils sont 19 -un tiers des intercommunalités bretonnes- en “zéro phyto” dans la gestion des espaces dont ils ont la charge.

80% des communes engagées dans la démarche

La diminution des intrants chimiques est un enjeu déterminant en termes de qualité de l'eau sur un territoire où le sol granitique favorise les eaux de surface et de ruissellement.
80% des communes bretonnes sont engagées dans la démarche Zéro Phyto qui est plus contraignante que la réglementation nationale définie par la loi Labbé.

Entrée en vigueur en janvier 2017, la loi Labbé interdit l’utilisation de produits phytopharmaceutiques pour l’entretien des espaces verts, forêts, promenades accessibles au public.
Depuis le 1er janvier 2019, l’interdiction s’étend aux particuliers qui ne peuvent plus utiliser ni détenir des herbicides, insecticides ou fongicides, antimousses et engrais non organiques.
À partir de juin 2022, cette proscription s’appliquera à de nouveaux espaces : hôtels et auberges, terrains de campings et parcs résidentiels de loisirs, cimetières, équipements sportifs…

La Bretagne Zéro Phyto en 2040?

L'implication des collectivités locales a permis la diminution des intrants chimiques dans les zones non agricoles (routes, ports, aéroports, voies ferrées, espaces publics). Mais l’un des objectifs de la Breizh COP est de tendre vers le “zéro phyto” en 2040.
Une expérimentation de sortie de produits phytosanitaires de synthèse sur des territoires pilotes permettra de mesurer les impacts économiques et sociaux de la suppression de l’usage de ces produits.

/!\ Un webinaire
sur la démarche “ZéroPhyto” est organisé lors du Carrefour des gestions locales de l’eau les 5 et 6 mai.
Renseignements et inscriptions


Aller plus loin

Article du 27/04 sur les prélèvements réalisés par Ifremer dans les sédiments côtiers: Pollution, le plancton marin côtier a été bouleversé en seulement quelques décennies d'après les recherches de l'Ifremer


Philippe Le Roy

Publié le