AGENDAOU.fr Sortir en Rance-Émeraude

Zanzibar les États-Unis et Oman, un parallélisme Malouin, Conférence en Ligne

Saint-Malo

Les relations entre Zanzibar, les États-Unis et Oman : un parallélisme Malouin?
Avides de nouveaux échanges, les Malouins sont connus pour sillonner les routes du globe!
La toile économique et culturelle de la Manche et de l’Arc Atlantique est ancienne avec l’Océan indien et l’Afrique de l’est, où s’est ouvert un âge d'or du commerce maritime, contournant l'Afrique pour atteindre l'Inde et la Chine.

VOIR la restitution de la conférence

Avant l'ouverture du canal de Suez, le canal du Mozambique s'est retrouvé subitement au cœur de la principale route commerciale au monde, entraînant une importante période de prospérité pour les nombreuses îles et cités-États de l'aire culturelle swahilie.

Comme les Européens, certains navires marchands américains commencent à faire escale à Oman dès 1790. En 1841, le sultanat d’Oman, actif dans le commerce des armes, est la première nation du golfe persique à reconnaître les États-Unis.

Cette conférence animée par Kevin Lognoné reviendra sur les jeux d’acteurs et coopérations qui ont nourri ces échanges lointains. Et sera l’occasion de les relier au travail partenarial avec Saint-Malo pour obtenir prêts, munitions et approvisionnements indispensables à la prospérité des États-Unis comme jeune nation.

Rappelons que la cité corsaire dispose d'une "sister city' nord-américaine de l'autre côté de l'Atlantique.
Saint Malo
était un petit village lacustre de pêcheurs qui exista dans la paroisse de Saint-Bernard en Louisiane sur les bords du lac Borgne du milieu du XVIIIe au début du XXe siècle quand il fut détruit par l'ouragan de la Nouvelle-Orléans de 1915. Ce fut le premier lieu d'établissement de Philippins aux États-Unis et peut-être d'une population asiatique.