AGENDAOU.fr Sortir en Rance-Émeraude
  1. Agendaou
  2. Actu
  3. Brèves

Usine marémotrice de la Rance, Remise en service de la vanne n°5

EDF procède à l'entretien régulier des éléments de l'usine pour en assurer le bon fonctionnement sur le long terme (photo AGENDAOU - PLR)

La circulation sera perturbée sur le barrage du 24 au 27 janvier 2022. Après un an de chantier de rénovation, la vanne n°5 du barrage de la Rance sera remise en service. Les travaux visaient à assurer le bon fonctionnement à long terme de l'ouvrage.

Les 2 grues nécessaires sur la chaussée vont inévitablement gêner la circulation sur la RD 168. Elles doivent permettre de retirer les batardeaux, ces grandes portes étanches positionnées côté mer et côté estuaire de la vanne, et qui ont servi à mettre la zone de travail en cale sèche après pompage.

Le barrage de la Rance mesure 390 mètres. Les 6 vannes de type "wagon" qui le constituent mesure 10 mètres de haut sur 15 m de large pour une masse de 100 tonnes. Fermées, elles empêchent le passage de l’eau. Ouvertes, elles permettent de reproduire le phénomène de marée avec remplissage et vidage de l’estuaire et d'assurer ainsi la production d’une électricité renouvelable.

L'entretien de la vanne consistait en une reprise partielle du génie civil, le sablage et la peinture de la vanne, la révision des étanchéités et des galets de guidage.
Ce chantier d’environ 1 250 000 euros a engagé une dizaine d’intervenants, dont OTS, une entreprise locale spécialisée dans les travaux subaquatiques, et Sorespi Bretagne pour la peinture.

En 2022, EDF procède à l’entretien courant des 24 groupes de production et prépare les chantiers dimensionnants qui auront lieu en 2023: remplacement d’un transformateur et lancement de la rénovation d’un groupe de production.

Sur la période 2021-26, EDF engage 30 millions d’euros pour l'entretien de l'usine marémotrice: rénovation de nouveaux groupes de production et de la vanne n°5, remplacement d'un transformateur.
L'usine produit chaque année 500 GWh (12% de l'énergie produite sur le territoire breton), soit l’équivalent de la consommation de 225.000 habitants (=ville de Rennes).


Visuels EDF et AGENDAOU - Article NLR

Publié le