AGENDAOU.fr Sortir en Rance-Émeraude
  1. Agendaou
  2. Actu
  3. Brèves

Situation sanitaire dans les établissements scolaires en Bretagne

Point de situation Académie de Rennes -AGENDAOU

Le Rectorat vient de communiquer les données arrêtées au jeudi 27 janvier à 13h00.
La situation ne va pas en s'améliorant dans les établissements scolaires de l’académie de Rennes.

Les élèves malades

Durant la semaine écoulée, 24 652 élèves en Bretagne sont déclarés positifs au COVID-19. Ce chiffre basé sur la déclaration volontaire des intéressés, a de très forts risques d'être minoré. La progression ces 24 dernières heures a été de  4720 cas en établissements scolaires.

Les professeurs malades

1 880 professeurs ont été arrêtés pour positivité au COVID-19 sur les 7 derniers jours  (+ 410 en 24 h). 672 classes sont actuellement fermées.

Taux d’incidence en Bretagne

Il passe à 3 274 / 100 000. On n’a jamais connu un tel nombre.

  • Département 56 : 3 500 / 100 000
  • Département 22 : 2 810 /100 000
  • Département 29 : 2 500 / 100 000
  • Département 35 : 4 000 / 100 000

Pour indication le taux d’incidence de la grippe est de 250 / 100 000.

Hospitalisations des moins de 18 ans

Un jeune de moins de 18 ans est en réanimation pour dégradation d’un état de santé déjà grave et 22 en hospitalisation conventionnelle.
A noter que le motif d’hospitalisation n’est pas forcément lié au COVID qui peut avoir été détecté suite à une autre cause d'hospitalisation.

et la vaccination?

93,8% des 12/17 ans sont vaccinés en Bretagne.

Malgré le vaccin, il y a une très forte circulation du virus chez les jeunes

Taux incidence 0 / 11 ans

  • 22 : 4 700
  • 29 : 4 000
  • 35 : 6 000
  • 56 : 6 000

Taux incidence 12 / 17 ans

  • 22 : 6 000
  • 29 : 5 000
  • 35 : 7 200
  • 56 : 7 500

Plus de 65 ans : 500 / 100 000

Le Rectorat recrute

Il ne faut pas se le cacher, les retraités ne se bousculent pas pour reprendre du service dans les écoles... et pour cause, personnes à risques, il était très étonnant de faire appel à eux.
Une cinquantaine de contractuels ont été recrutés pour garder les classes ouvertes dans le premier degré, le chiffre est similaire pour le second degré.
Avec près de 2000 professeurs sur la touche COVID, le Rectorat en recherche toujours plus.


Nathalie Le Roy

Publié le