AGENDAOU.fr Sortir en Rance-Émeraude

Rencontre à Dinard, Alexandre Motte et Claire Rollet, la relation entre art et environnement

Dinard

Rencontre à deux voix avec:
>Alexandre Motte, artiste plasticien
>Claire Rollet, Responsable de la station dinardaise d'Ifremer

Ou la relation entre art et environnement...

L'exposition "Regards sur la Mer", dans le droit fil de Planète Océan de Yann Arthus Bertrand l'hiver dernier à Dinard, donne à voir au visiteur certaines œuvres plus engagées lui permettant d'être encore plus sensibilisé et concerné par le caractère précieux et unique de la mer, sa richesse, la vie qu'elle génère dans ses profondeurs.

En préparant et travaillant à ces créations originales, j'ai sollicité les services d'IFREMER à Dinard et sa Directrice, Claire Rollet.
La nature donne aux artistes de sérieuses leçons d'humilité.
Tentez de créer une espèce animale jamais vue! Certains s'essaieront à dessiner des crocodiles ailés, d'autres des éléphants au long cou, d'autres encore des dauphins quadrupèdes, mais dessiner une espèce nouvelle, sans composer avec des espèces existantes et totalement différente de ce que nous connaissons déjà, est un exercice qui défie l'imagination.
Les créateurs et les artistes ont besoin de puiser dans le monde qui les entoure.
C'est l'entrechoquement de toutes nos connaissances, tant scientifiques que culturelles, qui génère la créativité.
Ainsi, l'asteromphalus fiabellatus, micro algue marine observée en France dans le plancton côtier de l'Atlantique ressemble à s'y méprendre à l'un de ces splendides boucliers que nous pourrions observer au musée des Arts premiers!

Parmi les œuvres que je présente actuellement , certaines sont une conjonction entre le sujet "Animals" sur lequel je travaille depuis près de trois années à présent et tous ces éléments marins que le sujet "Regard sur la mer" m'a récemment conduit à explorer.

Aussi, l'artiste que je suis est infiniment reconnaissant envers des organismes tels IFREMER qui se présente à mes yeux comme les observateurs et sentinelles indispensables au bon équilibre de notre planète en général, à commencer par nos rivages et nos eaux de baignades!

L'art se doit de contribuer à la défense de la nature. Vecteur utile et nécessaire, il doit participer à cette prise de conscience que vient de relayer le "Sommet des consciences pour le climat " organisé par Nicolas Hulot le 21 juillet à Paris en amont de la conférence des Nations Unies sur les changements climatiques.

Alexandre Motte