AGENDAOU.fr Sortir en Rance-Émeraude
  1. Agendaou
  2. Actu
  3. Brèves

Quel rôle jouent les abysses dans la captation de carbone ?

Cheminées hydrothermales situées à plus de 2000m de profondeur sur le site Rainbow (© Ifremer / Robot Victor 6000)

Véritable pompe à carbone, l’océan absorberait 30 % des émissions de CO2 anthropiques. Son rôle de régulateur est donc essentiel face au changement climatique.
Mais quel rôle joue exactement l'océan profond? Comment séquestre-t-il le carbone de la colonne d'eau supérieure? Les scientifiques dont les équipes de l’Ifremer ont travaillé sur ce sujet.

Les résultats de notre étude publiés dans Nature Communications révèlent que les panaches émis par les cheminées hydrothermales sont le siège d’une production de biomasse deux fois plus importante que d’ordinaire à ces profondeurs.
Les communautés microbiennes qui se développent au sein de ces panaches constituent à la fois une oasis de vie et un réservoir de carbone majeur dont personne ne tient compte jusqu’à présent dans les bilans de carbone de l’océan profond,
Cécile Cathalot, biogéochimiste à l’Ifremer et première auteure de l’étude

Si ces panaches hydrothermaux que l'on retrouve sur les milliers de kilomètres de rides médio-océaniques ne participent pas directement à la captation du CO2, ils y contribuent fortement. Les microorganismes qui y vivent transformeraient environ 3 % du carbone organique total dissous dans l’eau en carbone dit particulaire.
Ensuite, soit ces particules sont recyclées par d’autres microorganismes, soit elles coulent et sont séquestrées au fond de l’océan.

Ces paramètres seront amenés à compléter les modèles de la pompe à carbone océanique mondiale, comme ceux utilisés par le GIEC, afin d'affiner les données sur l’évolution de notre système climatique.

Richesse de la Biodiversité des abysses

Une étude a été menée par une équipe internationale de chercheurs dont l’Ifremer sur la biodiversité présente dans l'ensemble de la colonne d'eau de la surface jusqu'à l'océan profond.
En tout, 15 campagnes dans tous les océans et 1700 échantillons d’eau et de sédiments profonds récoltés.

Quelles en sont les conclusions?
-Les sédiments des abysses abritent une biodiversité trois fois plus importante que celle du plancton de la colonne d’eau,
-2/3 des séquences ADN de ces sédiments ne correspondent à aucune espèce ou aucun groupe d’espèces connus.

Ces découvertes mettent en évidence l'importance du rôle de la biodiversité pour la séquestration de carbone jusque dans l'océan profond.


NLR

Publié le