AGENDAOU.fr Sortir en Rance-Émeraude
  1. Agendaou
  2. Actu
  3. Brèves

Programme BioLit, l'efficacité des sciences participatives

Littorine obtuse sur des fucus dentés ©Tristan Dimeglio-Planète Mer

Pendant près de 10 ans, le programme BioLit, programme national de sciences participatives, a mobilisé des observateurs.
En montrant que les gastéropodes sont de véritables détecteurs de l'état de santé des écosystèmes côtiers français, BioLit prouve aussi la pertinence de la dynamique collaborative citoyenne.

Pendant une décennie, Biolit (traduire biodiversité littorale), programme national de sciences participatives a mobilisé 2400 participants -associations, scientifiques, universitaires, citoyens, scolaires autour du protocole "Algues brunes et bigorneaux".

2652 échantillons ont été collectés sur 55 sites et plus de 1000 km de littoral atlantique français.
Résultats de ces données collectives, le constat que...

... la diversité et l’abondance des bigorneaux réagissent aux pressions environnementales d’origine humaine, plutôt qu’aux facteurs biogéographiques.
Les concentrations d’azote inorganique, (de nitrates notamment), et de matières en suspension présentes dans les grands fleuves qui se jettent sur la côte ouest, réduisent de 65 à 85% l’abondance des gastéropodes.

Cette étude est intéressante à deux titres:
-Elle montre que les populations de gastéropodes sont liées à la qualité des écosystèmes côtiers. "Détecteurs de la qualité des eaux, ils sont une aide précieuse à la gestion et à la protection des milieux littoraux tempérés".
-Elle confirme la pertinence des sciences participatives à développer des indicateurs performants de la qualité et des effets des activités humaines sur la biodiversité des écosystèmes côtiers.


L'étude a été réalisée par Planète Mer et les chercheurs du laboratoire Biologie des Organismes et des Écosystèmes Aquatiques BOREA (Muséum National d'Histoire Naturelle, CNRS, Sorbonne, Université Caen, IRD, Université des Antilles) et de l’université de Rennes 1, basés à la station marine Muséum de Dinard.
Cette étude est publiée chez Elsevier, premier éditeur scientifique mondial, dans la revue internationale Stoten.


Planète Mer a été créée en 2007 pour trouver un équilibre durable entre la vie marine et les activités humaines. Pour un Océan dont les Hommes vivent durablement, dans le respect de toutes formes de vie.
L'association Planète Mer est située à Marseille, Dinard et Paris.

BioLit (pour biodiversité littorale)
Programme national de science participative qui veut répondre aux préoccupations scientifiques et environnementales sur l’évolution de l’état de santé du littoral.
Réseau de surveillance et d’alerte éco-citoyen, BioLit réunit plus de 15 000 citoyens-observateurs. Le programme se développe en partenariat avec les scientifiques de la station marine du Muséum National d'Histoire Naturelle à Dinard.
-Pour participer au programme BioLit


 ©L. Wenk - Planète Mer - Article NLR

Publié le