AGENDAOU.fr Sortir en Rance-Émeraude
  1. Agendaou
  2. Actu
  3. Brèves

Production d'énergie, Eolien offshore et Digue houlomotrice à l'étude

La digue houlomotrice est testée en bassin à l'Ifremer © Ifremer - Article AGENDAOU

Les énergies marines renouvelables sont un des axes d'étude de l'Ifremer.
Dans la station d'essais de Sainte-Anne du Portzic (en rade de Brest), on teste deux équipements au plus près des conditions réelles : une éolienne flottante à axe vertical et un prototype de digue productrice d’énergie à partir des vagues.

A part le photovoltaïque, le bois énergie et le solaire passif, les modes de production d'énergie ont tous des inconvénients à court ou long terme. Détérioration des fonds marins pour les éoliennes implantées, danger pour les bassins versants et le bien-être des animaux d'élevage pour les grands méthaniseurs, gestion invraisemblable des déchets radioactifs durant des dizaines voire des centaines de milliers d'années -en plus du risque d'accident majeur- pour le nucléaire, changement climatique pour les énergies fossiles carbonées...
[NDLR]

Il est donc urgent d'explorer de nouvelles pistes. C'est ce que fait l'Ifremer.

Dans l'optique de préservation de l'océan, l’Ifremer accompagne l'essor de solutions technologiques innovantes pour la transition énergétique.
C'est le cas de l'éolienne Windquest de 10 m de haut, avec des pales verticales de 3,5m développée par la société Hydroquest, en partenariat avec la société GEPS Techno.
Son ergonomie permet d'adapter un flotteur moins imposant de 40% par rapport à une éolienne classique.

Les futurs essais porteront sur la force du vent et la déformation des pales avant qu'elle ne soit installée en mer sur une plate-forme hybride.
© Ifremer/Stéphane Lesbats

Une digue qui produit de l’énergie à partir des vagues

D’ici novembre, un prototype de digue de protection du littoral à énergie positive conçue par le groupe Legendre en partenariat avec la société GEPS Techno et l’Ifremer sera testée.
Le dispositif a été expérimenté dans les bassins de l'Ifremer. Le prototype de 4 m de haut et de large et de 6 m de profondeur sera prochainement installé en mer pour être immergé à marée haute. L'action des vagues, la production d’énergie, et la résistance de la structure y seront étudiés.
© Ifremer

LA MEILLEURE ÉNERGIE, C'EST CELLE QUI EST ÉCONOMISÉE !


NLR

Publié le