AGENDAOU.fr Sortir en Rance-Émeraude
  1. Agendaou
  2. Actu
  3. Brèves

Pollution luminieuse et enseignes commerciales, que dit la réglementation

L'éclairage nocturne nuit gravement à la biodiversité -AGENDAOU

Depuis quelques jours, la presse se fait le relai d'actions "commandos" de jeunes militants qui éteignent les enseignes de commerces en centre ville.
Qu'en est-il de la législation en la matière?

"Une action de désobéissance civile, rien de bien grave mais un symbole et des messages derrière comme toujours pour ce type d’initiative qui vise à sensibiliser l’opinion."
Ainsi titre France Inter ce dimanche pour parler de ces jeunes qui éteignent les enseignes lumineuses en activant les interrupteurs présents en hauteur ou en débranchant les prises.
Article de France Inter

Désobéissance civile, vraiment?

Il y a en effet désobéissance, mais pas du côté des jeunes.
La loi est limpide:

Afin de réduire les nuisances lumineuses et les consommations d'énergie, l'éclairage nocturne des publicités, préenseignes et enseignes lumineuses et des bâtiments non résidentiels (bureaux, commerces, bâtiments agricoles ou industriels, bâtiments publics, façades et vitrines par exemple) est limité.


www.service-public.fr/Publicités, enseignes et bâtiments professionnels : quel éclairage nocturne


Un acte civique

Les jeunes "Parkoureurs" font donc acte de civisme en éteignant les enseignes ne respectant pas la réglementation.
L’éclairage nocturne, n’est pas sans effet sur la faune !

Barrière pour le déplacement des uns, attractif pour les autres. Il est essentiel de réduire l'éclairage pour limiter les effets néfastes sur la biodiversité.
Animation Pollution lumineuse

Une loi peu respectée...
Une de plus!

Qui est en charge de son application?
Ce sont les maires qui sont en charge de faire respecter la loi.
Ils doivent mettre en demeure les entreprises fautives de corriger leurs éclairages sous 8 jours au maximum.

Passé ce délai, l'autorité compétente -donc- le Maire- prononcera une amende d'un montant maximum de 750 €.
De quoi conjuguer renflouement des caisses, économies d'énergies pour les entreprises et protection de la biodiversité.

Alors action!


Philippe Le Roy

Publié le