AGENDAOU.fr Sortir en Rance-Émeraude
  1. Agendaou
  2. Actu
  3. Brèves

Point COVID-19 du 16 septembre: les autorités sont d'une extrême prudence...

COVID-19: le point du 16 septembre -AGENDAOU

Nous le disions la semaine dernière, les chiffres ne sont pas bons! Cette semaine non plus! Le virus recommence à circuler activement sans pour autant surcharger les hôpitaux de notre territoire breton.
Que faire, alors que nous n'avons aucune certitude de retrouver nos modes de vie d'avant grâce à un hypothétique vaccin ?
On fait le point!

Au plan national

Les données
-Le nombre de cas confirmés a augmenté de 60.000 en une semaine
-Le taux de positivité au test PCR passe de 5,2% à 5,4%.
-Le nombre de personnes hospitalisées est de 5800, soit 815 de plus que la semaine dernière.
-796 sont en service de réanimation, contre 593 la semaine dernière soit une hausse de 203 personnes.
-Une centaine d'écoles et d'établissements du second degré sont fermés.

Notre analyse
Même si la courbe remonte, sa pente est beaucoup moins forte qu'en mars/avril. On a très peu de risques d'atteindre le pic de 7019 patients en réanimation du 8 avril.
Toutes ces données sont publiques et consultables ici: Santé Publique France


En Bretagne administrative

Le nombre de personnes hospitalisées est toujours en hausse.
Elles étaient 83 la semaine dernière, elles sont 126 cette semaine.
Les patients en réanimation passent de 8 à 12, dont la moitié en Ille-et-Vilaine. 

Pour comparaison, et pour raison garder, le département du Rhône qui a sensiblement le même profil que l'Ille-et-Vilaine accueille 53 patients en réa... soit un écart de 47!

Les taux de positivité (histogramme rouge),
c'est à dire le % de personnes testées positives par rapport au nombre total de personnes testées,  varient beaucoup suivant les départements:
-Ille-et-Vilaine: 7,9% (au-dessus de la moyenne nationale)
-Morbihan: 4,5%
-Côtes d'Armor: 1,5%
-Finistère: 1,4%
Au final, le taux de positivité régional est en faible hausse à 3,7% (contre 3,4% la semaine précédente).
Merci à Patrice Gautier* de continuer à fournir ces données.

Le territoire Rance Émeraude

Les tests PCR réalisés sur le secteur Rance Émeraude -secteur 6- du 7 au 13 septembre laissent apparaître 188 cas positifs pour 4058 personnes testées; soit 72 cas de plus que la semaine précédente avec 870 tests de plus (4058 tests contre 3183).
L'évolution
-du 13 au 19 juillet: 11 positifs pour 1386 tests, soit 0.8%
-du 20 au 26 juillet: 16 positifs pour 2054 tests, soit 0.8% (15,53% des cas suspects)
-du 27 juillet au 2 août: 22 positifs pour 2335 tests, soit 0.95% des personnes testées (15,71% des cas suspects)
-du 3 au 9 août: 19 positifs pour 2758 tests, soit 0.69%
-du 10 au 16 août: 31 cas positifs pour 2328 tests, soit 1,33% des personnes testées (seuls 12 cas sur 31 présentaient des symptômes)
-du 17 au 23 août: 65 cas positifs pour 2989 tests, soit 2,17% des personnes testées (17 cas sur 65 présentaient des symptômes).
-du 24 au 30 août: 72 cas positifs pour 3255 tests, soit 2,21% des personnes testées (20 cas sur 65 présentaient des symptômes).
-du 31 août au 6 septembre: 116 cas positifs pour 3183 tests, soit 3,64% des personnes testées (la moitié des cas présentaient des symptômes).
-du 7 au 13 septembre: 188 cas positifs pour 4058 tests, soit 4,6% des personnes testées. Un taux très supérieur au taux moyen des Côtes d'Armor, mais très inférieur à celui de l'Ille-et-Vilaine.
La partie Pays de Saint-Malo de notre territoire passée comme le reste du 35 en zone rouge paie cher la contagion galopante de Rennes Métropole...

Le nombre de personnes testées à la clinique de la Côte d’Émeraude -avant hospitalisation pour une raison externe à la pandémie- est un indicateur intéressant qui vaut sondage donnant un taux effectif plus fiable que les seuls tests volontaires.
Il passe de 0 pour 140 la semaine dernière, à 3 pour 221 cette semaine (à suivre)

"Il y a diffusion régulière du virus dans la population sans augmentation exceptionnelle du nombre de décès et sans menace de saturation -dans l'immédiat- des services de réanimation de notre territoire. Comme il n'y a à ce jour aucune certitude quant à la disponibilité prochaine d'un vaccin -un laboratoire vient de cesser les tests cliniques- il faut poursuivre la trajectoire en espérant une immunité de groupe par la diffusion modérée qui préserve à la fois l'outil hospitalier et un mode de vie le moins dégradé possible."
Dr Laurent Trevoux** 

Soyons solidaires des professionnels du tourisme et du loisir

Être solidaires, c'est aussi ne pas mettre les professionnels du tourisme et de l'hôtellerie restauration en situation de risquer une fermeture administrative.
Respectons les gestes barrières: port du masque etc...
Restons vigilants pour redémarrer au plus vite les activités telles que les spectacles vivants.

Allons au restaurant, au cinéma!


▶️ Poursuivons les gestes barrières.
▪︎pas de bise
▪︎pas de poignée de main
▪︎masque dans les lieux publics couverts, certains centre-ville et les marchés
▪︎lavages des mains réguliers.

L 'ARS communique toujours

"En cas de symptômes (fièvre, toux, nez qui coule, fatigue intense, perte de goût et odorat, difficultés respiratoires, diarrhées):
-Ne vous rendez pas directement aux urgences ou chez le médecin.
-Restez à domicile, évitez les contacts, appelez votre médecin traitant ou le 0800 130000, numéro vert 24h/24 et 7j/7 (pour toute question non médicale).
-Appelez le SAMU (15) en cas d'aggravation des symptômes avec des difficultés respiratoires et signes d'étouffement ou envoyez un message au numéro d'urgence pour les sourds et malentendants (114).
-Vous êtes également invités à télécharger l'application StopCovid (anonyme, sécurisée et gratuite)."

* Patrice Gautier, maire d'Evran est aussi expert vétérinaire World Organisation for Animal Health.
Depuis le début de la pandémie, il produit des synthèses quotidiennes puis hebdomadaires pour la Bretagne administrative... et c'est particulièrement intéressant.
**le Dr Laurent Trevoux est médecin urgentiste et président d'AGENDAOU.


Philippe Le Roy

Publié le