AGENDAOU.fr Sortir en Rance-Émeraude
  1. Agendaou
  2. Actu
  3. Brèves

Point COVID-19 du 10 septembre: ça se gâte aussi en Bretagne mais moins qu'ailleurs...

COVID-19: point du 10 septembre -AGENDAOU

Même si le risque de contamination est encore limité, les données ne sont pas bonnes et laissent apparaître des inquiétudes pour les semaines et les mois à venir.

Alertes sur le territoire national

Pour le Professeur Jean-François Delfraissy, président du Conseil Scientifique, il faut s'attendre à ce que le gouvernement prenne «un certain nombre de décisions difficiles dans les huit à dix jours au maximum».
Il a estimé hier que le niveau de l'épidémie de Covid-19 en France est «inquiétant » et qu'il pourrait y avoir «une augmentation très rapide, exponentielle» particulièrement en région Provence-Alpes-Côte d'Azur dont les hôpitaux pourraient ne plus pouvoir répondre à la demande de soins.
Il y a 4985 patients actuellement hospitalisés (353 de plus que la semaine précédente pour 2157 nouvelles hospitalisations) et 147 patients de plus en réanimation (593).
Le nombre de cas confirmés a de son côté augmenté de 51.077 sur la semaine...
Le taux de positivité passe de 4,3% la semaine dernière à 5,2% cette semaine.
Une situation très contrastée sur le territoire qui nécessite une grande vigilance.
Toutes ces données département par département sont consultables ici:
Santé Publique France

Les hospitalisations en Bretagne (4)

Au cours de la dernière semaine, sur le territoire de la Bretagne administrative, il y a eu 28 nouvelles hospitalisations et 4 nouvelles admissions en réa.
Il y en avait 14 et 3 respectivement la semaine précédente (cliquez sur le visuel pour voir l'histogramme).
Le nombre de personnes hospitalisées est reparti à la hausse. Il y a 83 patients COVID dans les hôpitaux bretons contre 65 la semaine passée et 61 la semaine d'avant...
8 sont en réanimation contre 5  la semaine passée.
La forte hausse du nombre de nouvelles hospitalisations n'est pas à prendre à la légère et doit rappeler la dangerosité de la maladie.

Les Tests en Bretagne (4)

Le taux de positivité (histogramme rouge), c'est à dire le % de personnes testées positives par rapport au nombre total de personnes testées, est en forte augmentation (3,4% positif sur 100 tests contre 2,1 la semaine précédente) mais reste très en dessous de la moyenne nationale dans une région Bretagne toujours préservée et ce malgré le flux touristique de ces derniers mois.

Merci à Patrice Gautier* de continuer à fournir ces données.

Les Tests sur le territoire Rance Émeraude

Les tests PCR réalisés sur le secteur Rance Émeraude -secteur 6- du 31 août au 6 septembre laissent apparaître 116 cas positifs pour 3183 personnes testées; soit 45 cas de plus que la semaine précédente avec 72 tests de moins (3183 tests contre 3255).
-du 13 au 19 juillet: 11 positifs pour 1386 tests, soit 0.8%
-du 20 au 26 juillet: 16 positifs pour 2054 tests, soit 0.8% (15,53% des cas suspects)
-du 27 juillet au 2 août: 22 positifs pour 2335 tests, soit 0.95% des personnes testées (15,71% des cas suspects)
-du 3 au 9 août: 19 positifs pour 2758 tests, soit 0.69%
-du 10 au 16 août: 31 cas positifs pour 2328 tests, soit 1,33% des personnes testées (seuls 12 cas sur 31 présentaient des symptômes)
-du 17 au 23 août: 65 cas positifs pour 2989 tests, soit 2,17% des personnes testées (17 cas sur 65 présentaient des symptômes).
-du 24 au 30 août: 72 cas positifs pour 3255 tests, soit 2,21% des personnes testées (20 cas sur 65 présentaient des symptômes).
-du 31 août au 6 septembre: 116 cas positifs pour 3183 tests, soit 3,64% des personnes testées (la moitié des cas présentaient des symptômes).

Nouvelle donnée intéressante, le nombre de personnes testées à la clinique de la Côte d’Émeraude -avant hospitalisation pour une raison externe à la pandémie- montre qu'aucun des 197 patients n'était positif.
Néanmoins, il y a une hausse des personnes testées positives sur notre territoire avec un nombre important de "testés" positifs sans prescription médicale et donc asymptomatiques (38/116).
Merci au Dr Laurent Trevoux** de nous fournir ces données.
Sur le territoire Rance Émeraude le risque de contamination est en augmentation mais reste en dessous de la moyenne nationale.

Soyons solidaires des professionnels du tourisme et du loisir

Être solidaires, c'est aussi ne pas mettre les professionnels du tourisme et de l'hôtellerie restauration en situation de risquer une fermeture administrative.
Respectons les gestes barrières: port du masque etc...

Restons vigilants pour redémarrer au plus vite les activités telles que les spectacles vivants

▶️ Poursuivons les gestes barrières.
▪︎pas de bise
▪︎pas de poignée de main
▪︎masque dans les lieux publics couverts, certains centre-ville et les marchés
▪︎lavages des mains réguliers.

L 'ARS communique toujours

"En cas de symptômes (fièvre, toux, nez qui coule, fatigue intense, perte de goût et odorat, difficultés respiratoires, diarrhées):
-Ne vous rendez pas directement aux urgences ou chez le médecin.
-Restez à domicile, évitez les contacts, appelez votre médecin traitant ou le 0800 130000, numéro vert 24h/24 et 7j/7 (pour toute question non médicale).
-Appelez le SAMU (15) en cas d'aggravation des symptômes avec des difficultés respiratoires et signes d'étouffement ou envoyez un message au numéro d'urgence pour les sourds et malentendants (114).
-Vous êtes également invités à télécharger l'application StopCovid (anonyme, sécurisée et gratuite)."

* Patrice Gautier, maire d'Evran est aussi expert vétérinaire World Organisation for Animal Health.
Depuis le début de la pandémie, il produit des synthèses quotidiennes puis hebdomadaires pour la Bretagne administrative... et c'est particulièrement intéressant.
**le Dr Laurent Trevoux est médecin urgentiste et président d'AGENDAOU.


Philippe Le Roy

Publié le , mis à jour