AGENDAOU.fr Sortir en Rance-Émeraude

Marcher sur l'Eau, Rencontre avec la Réalisatrice Aïssa Maïga au Cinéma de Dinard

Dinard

Emeraude Cinémas reçoit la réalisatrice Aïssa Maïga, pour la projection de son film documentaire présenté lors du Festival de Cannes 2021.
Après la projection, la réalisatrice sera présente pour échanger avec les spectateurs.

Dans le monde, environ 2,2 milliards de personnes n’ont pas d’accès direct à l’eau potable.
Chaque jour, ce sont 10 000 personnes qui succombent en raison du manque d’eau ou de maladies dues à la consommation d’eau contaminée (choléra, dysenterie, typhoïde ou encore polio).

Le Niger, pays semi-désertique au cœur de l’Afrique subsaharienne, est emblématique du problème mais aussi porteur d’espoir.
D’un côté, il est frappé de plein fouet par le changement climatique et les sècheresses à répétition.
De l’autre, il est l’un des endroits au monde où le combat des communautés rurales et de leurs habitants pour résoudre ce problème, avec le soutien du gouvernement, est le plus déterminé et dynamique.

Synopsis

Marcher sur l'eau a été tourné dans le nord du Niger entre 2018 et 2020 et raconte l'histoire du village de Tatiste, victime du réchauffement climatique, qui se bat pour avoir accès à l’eau par la construction d'un forage.
Chaque jour, Houlaye quatorze ans, comme d’autres jeunes filles, marche des kilomètres pour aller puiser l'eau, essentielle à la vie du village.

Cette tâche quotidienne les empêche, entre autres, d'être assidues à l'école. L'absence d'eau pousse également les adultes à quitter leur famille chaque année pour aller chercher au-delà des frontières les ressources nécessaires à leur survie.
Pourtant, cette région recouvre dans son sous-sol un lac aquifère de plusieurs milliers de kilomètres carrés.
Sous l’impulsion des habitants et par l’action de l’ONG Amman Imman, un forage apporterait l’eau tant convoitée au centre du village et offrirait à tous une vie meilleure.
VOIR la Bande-annonce


Aïssa Maïga est une comédienne française révélée au public avec son rôle dans Les poupées russes de Cédric Klapisch. Elle est ensuite nommée au César comme meilleur espoir féminin pour son rôle dans Bamako d’Abderrahmane Sissako.
Elle est remarquée dans des comédies populaires françaises comme Il a déjà tes yeux ou Bienvenue à Marly Gomont, ou dans des drames intimistes tournés en langues étrangères.