AGENDAOU.fr Sortir en Rance-Émeraude
  1. Agendaou
  2. Actu
  3. Brèves

Le Suisse Martin Fuchs s’empare du Rolex Grand Prix de Dinard (CSI5*)

Le CSI5* du Jumping International de Dinard s’est clôturé aujourd’hui en beauté par le Rolex Grand Prix remporté par l’actuel numéro 2 mondial, le Suisse Martin Fuchs associé à Conner 70.

Les 44 concurrents du CSI5* étaient au départ de cette ultime confrontation au sommet sur le mythique terrain en herbe du stade du Val Porée. Jean-François Morand (FRA), le chef de piste, avait concocté un parcours à la fois technique et galopant composé de 14 obstacles (17 efforts de saut) d’une hauteur de 1,60m pour les verticaux et d’une largeur de 1,50m pour les oxers.
A l’issue de ce premier tour, 7 couples ont été conviés à disputer le barrage au chronomètre sur un parcours plus court.

Le Suisse Martin Fuchs, premier à prendre le départ du barrage en selle sur Conner 70, a signé d’emblée le meilleur temps de cette finale très disputée (42’’67) et il s’est emparé de la victoire. En seconde position, l’irlandais Denis Lynch, associé au puissant Cristello, avec un chrono tout proche de 42’’83. Il a devancé le cavalier allemand Christian Ahlmann aux commandes de l’étalon gris Clintrexo Z avec un temps de 43’’30.
A la 4e place, meilleur français du jour n’est autre que le champion olympique par équipe 2016, Kevin Staut, associé à Bulgarie d’Engandou qu’il monte depuis seulement quatre mois. Tous deux ont franchi la ligne d’arrivée en 44’’22.
Les Résultats

Ils ont dit

Je suis ravi de ce résultat pour le premier Grand Prix 5* de Conner que je monte depuis seulement huit mois. Je pense que c’est l’un des meilleurs chevaux que j’ai eu l’occasion de monter dans ma vie. Au paddock, Steve Guerdat m’a encouragé à tenter ma chance, même si je partais en premier. En plus, quelques jours avant le concours de Dinard, son propriétaire Adolfo Juri a décidé de l’acquérir dans sa totalité afin de sécuriser son avenir avec moi.
Ce concours est exceptionnel, avec cette immense piste en herbe, et toute cette verdure autour, c’est magnifique. A la maison, nous avons aussi une piste en herbe pour nous entraîner, je pense que cela m’a aidé.
Dans les mois à venir, j’envisage de courir à Spruce Meadows avec Conner, même s’il est un peu vert à ce niveau, j’ai fait très peu de barrages avec lui. En tout cas en ce moment j’ai une chance incroyable de disposer de quatre chevaux de ce niveau.
Martin Fuchs (SUI), vainqueur du Rolex Grand Prix
Je n’étais pas venu à Dinard depuis vingt ans, je suis enchanté. Cristello est un super cheval que je monte depuis fin 2019, il a déjà été très performant et a remporté un Grand Prix à Saint Tropez l’année dernière. Il est en grande forme récemment, à Paris où il était 4ème, puis à Monaco, et maintenant ici où il est 2nd. Il est non seulement puissant mais très rapide et très intelligent. Depuis cette année, il débute sa carrière d’étalon, ce qui génère beaucoup d’intérêt de la part des éleveurs.
Denis Lynch (IRL), 2e du Rolex Grand Prix 
Clintrexo Z a été arrêté pendant un bon moment, ce n’est que son deuxième Grand Prix de la saison. Je suis enchanté qu’il soit de retour sur les terrains.
Le barrage était très rapide aujourd’hui, en plus le site est particulier.
La dernière fois que j’étais venu, en 2016, j’avais également dû habituer mon cheval Cornado II qui avait gagné le Rolex Grand Prix à la conformation particulière de la piste, avec ses dénivelés.
C’est vraiment l’un des plus beaux concours du monde, j’adore monter ici, en plus le public est très présent et connaisseur.
Je tiens aussi à remercier tout particulièrement Rolex qui nous offre de si belles épreuves et des dotations incroyables, ainsi que l’organisation de ce Jumping International de Dinard.
Christian Ahlmann (GER), 3e du Rolex Grand Prix
C’est toujours agréable de revenir à ce concours de Dinard et de voir du public. C’est un retour à la normale pour le sport et c’est très bien. En ce qui me concerne, je monte cette jument dans son environnement avec toute l’équipe qui l’entoure. Je pense que l’histoire est belle pour tout le monde.
Ce Rolex Grand Prix était assez différent de l’habitude car les meilleurs cavaliers étaient là mais pas forcément avec leurs chevaux de tête. Le parcours était bien dosé. C’est un plaisir de faire du concours dans ces conditions.
Kevin Staut (FRA), 4e du Rolex Grand Prix
Les conditions météorologiques étaient idéales et le plateau de cavaliers exceptionnel, puisqu’une vingtaine de pilotes du Top 30 mondial, dont ceux qui défendront les couleurs de leur pays aux Jeux olympiques, avaient répondu présents. De plus, le fidèle public, venu en nombre, n’a pas hésité à se soumettre aux contraintes sanitaires imposées par les autorités pour venir encourager les sportifs.
Danièle Mars, présidente du concours

Tout sur le Jumping International CSI***** 2021, Le Concours Equestre de Dinard

Publié le