AGENDAOU.fr Sortir en Rance-Émeraude
  1. Agendaou
  2. Actu
  3. Brèves

La Région s’engage pour préserver l’eau et les milieux aquatiques

En 2022, Breizh Biodiv -fondation bretonne pour la préservation de l’environnement- soutient la préservation et la valorisation des milieux aquatiques et des zones humides.
L’appel à projets de la Région a été présenté le 22 mars pour la Journée mondiale de l’eau instituée par l’ONU et s’adresse aux collectivités, syndicats de gestion de bassins versants, SAGE (schéma d'aménagement et de gestion de l'eau) et associations de territoires où les masses d’eau sont jugées en bon état.

Parmi les actions encouragées par cet appel à projets « eau et biodiversité » :
-Restauration de la continuité d’un cours d’eau, de son lit et ses berges,
-Préservation des zones humides, des marais et de leurs habitats aquatiques

Le volet animation et pédagogie ne devra pas être oublié : sentier d’interprétation, exposition…
Pour exemple, le parcours Musé’O à Mordelles (ouvert fin 2021) au bord de la Vaunoise et du Meu, propose des animations sur les milieux aquatiques.


30 000 km de cours d’eau et 560 bassins versants souvent de petite taille irriguent le territoire breton. Les parcelles agricoles, le bocage, les rivières et les milieux côtiers sont fortement imbriqués et inter-agissent. Cette source de richesse biologique est fragile.
En 2019, le diagnostic de l’agence de l’eau Loire-Bretagne est implacable: 32% des masses d'eau des cours d’eau et 6% des masses d'eau des plans d’eau seulement sont en bon état (écologique et chimique) sur le territoire armoricain. La contamination par les pesticides, la dégradation de la morphologie des cours d'eau  et le manque de continuité écologique impactent la qualité des eaux.
L’Ouest de la Bretagne est meilleur élève avec 65% des masses d’eau du Finistère, et près de 45% des masses d’eau du Morbihan et des Côtes d’Armor en bon état.


Les candidatures pour l'appel à projet seront examinées par un comité de scientifiques, d’associations environnementales et de financeurs. L’enveloppe allouée par action s’élèvera au maximum à 50 000 €, dans la limite de 80% des dépenses éligibles.

La Région s'appuie aussi sur le mécénat environnemental opéré par de grands groupes (EDF, ENGIE, ARKÉA et La Poste) vers des projets d’intérêt général pour transitions écologiques en Bretagne.

Ce dispositif de soutien public-privé permet ce lien entre les acteurs économiques bretons et leur territoire, au bénéfice d’une biodiversité préservée,
Carole Le Bechec, Présidente de Breizh Biodiv et de la commission climat, transitions et biodiversité de la Région.

Candidatures à remettre jusqu’au 19 juin > En savoir +


En 2021, Breizh Biodiv a axé son attention sur la forêt. 10 communes et associations lauréates ont reçu 250 000€ (30 000€ maximum par opération) pour reboiser des espaces en friche ou réintroduire la nature en ville. Ces actions ont pour objectif la capture de carbone et la préservation de la biodiversité.
Pour rappel, la Stratégie Nationale Bas-Carbone (SNBC) vise la neutralité carbone pour 2050. L'arbre est l'un des outils permettant de réduire l’empreinte carbone liée à la consommation nationale.


NLR - Photos V. Lamoure et J. Sevrette

Publié le