AGENDAOU.fr Sortir en Rance-Émeraude
  1. Agendaou
  2. Actu
  3. Magazine

La Manufacture et Tazz. Prêtes pour la réouverture!

Maeva et Béa prêtent à vous accueillir -AGENDAOU

Mère et fille, un pied sur les deux rives de la Rance -Saint-Malo Intra-Muros et Dinard-, Béatrice et Maéva attendent avec impatience le retour de leurs clients avec l'assouplissement du confinement.
A 4 semaines de Noël, elles dressent le bilan d’une année mouvementée façon douche écossaise…

Béatrice est gérante de la boutique Tazz boulevard Wilson à Dinard et de la Manufacture (une boutique à Saint-Malo et une à Granville). Elle est aussi présente chaque jour sur un marché de la Côte d’Émeraude (Dinard, Saint-Jacut-de-la-Mer, Cancale, Paramé), Maéva officie à la Manufacture Saint-Malo.

Le produit phare : des chaussettes!

... mais aussi des collants et des sous-vêtements pour homme fabrication 100% française. L’usine se situe à Monceaux-les-Mines et travaille des fibres nobles.
A la sortie du premier confinement, le mois de mai fut morose Intra-Muros – « il a fallu attendre la réouverture des bars et restaurants pour qu’Intra-Muros se remette à bouger ». Belle embellie ensuite pour les vacances d’été avec un chiffre d’affaires en hausse par rapport à 2019. Enfin un mois d’octobre «exceptionnel » qui avait des saveurs de Noël.
Maéva se voyait rattraper la perte du printemps quand le 2e confinement est tombé. « Pour nous, vente de chaussettes, novembre et décembre sont les plus gros mois de l’année. »
A Dinard, timing différent. La perte de chiffre d’affaire du printemps a été quasi digérée dans l’été grâce à la boutique et aux marchés.

Le Click & Collect?

Un pis-aller mais pas très satisfaisant… «C’est juste un palliatif. Nous on aime le contact avec les clients, c’est notre cœur de métier ! Nous avons vraiment hâte de les revoir. Par internet, ça n’a rien à voir, ce n’est pas le même métier!»
C’est aussi une énorme logistique avec envois de photos, un suivi et des délais rallongés pour conclure une vente. « La vente par internet serait peut-être intéressante en période creuse mais c’est tout… »
Le Click & Collect a seulement atteint 15% du chiffre d’affaire pendant le 2e confinement: «ça concerne surtout les clients qui connaissent le magasin et qui veulent nous soutenir.» La boutique a même fait des envois à Monaco, au Canada et en Allemagne!

Les Charges ?

Pour novembre, à Dinard, le bailleur a fait une remise de 50% sur le loyer, ce qui n’a été le cas ni à Saint-Malo, ni à Granville.
Les crédits bancaires ont pu être décalés de 3 mois. Les charges en revanche ont dû être honorées : TVA, eau, gaz, électricité.
Prêt garanti par l’état : au printemps, l’état se portait garant jusqu’à 25% du CA 2019, Béatrice l'a sollicité pour pallier à la baisse du chiffre d'affaires de mars-avril. Pour novembre, les deux banques où elle est cliente n’ont reçu aucune information de l’état. En conséquence, PGE refusé. « Les banques sont frileuses. J’ai donc demandé un découvert qui coûte plus cher et je me porte caution personnelle en tant que gérante ».
Les assurances : pour la perte d’exploitation, AXA a offert deux mois de cotisations -soit 169 euros pour les deux magasins (sans commentaires…)- quand des banques mutualistes (dont le service assurance est adossé à la banque) ont opéré un versement de 10 000 euros à leurs sociétaires...

Quid de la réouverture ?

« Je pense que les clients seront au rendez-vous. Ils nous disent qu’ils veulent nous soutenir, qu’ils ne veulent pas que leurs centre-ville deviennent des déserts et que les achats sur internet, ça va bien un peu mais que ce n’est pas le même contact! » espère Maéva.
VOIR la Vidéo interview de Béa et Maeva

L’usine ?
Elle est située en Bourgogne et compte 100 salariés. Fermée pendant le confinement#1, elle est restée ouverte pour le #2 mais se trouve face à un engorgement des stocks faute d’écoulement dans les magasins.

Le Bilan :

Si le mois de décembre est équivalent à 2019, ce que les commerçantes espèrent, la perte de chiffre d’affaires estimée pour 2020 se monterait à 20% par rapport à 2019.


Nathalie Le Roy

Publié le