AGENDAOU.fr Sortir en Rance-Émeraude
  1. Agendaou
  2. Actu
  3. Magazine

L' Ifremer remet en cause la Théorie de Darwin sur la Formation des Atolls

Photographie aérienne d’atolls des Maldives: IFREMER

Dans une publication du 12 octobre dans Annual Review of Marine Science, l'Ifremer et l’Université américaine de Rice (Houston, Texas) expliquent que le processus de formation des atolls qui est admise depuis 1842 et encore couramment enseignée aux élèves et étudiants du monde entier, serait inexacte. De nouvelles connaissances sur les changements du niveau des océans durant 5 millions d’années apportent un éclairage bien différent.

Comment se sont formeés ces ilots tropicaux entourés d'un anneau de corail?

➭ La théorie Darwinienne
Les atolls seraient le résultat de l'affaissement d’anciens édifices volcaniques,

La base sur laquelle le corail était principalement fixé, s'est affaissée ; et pendant ce mouvement descendant, les récifs ont grandi vers le haut de manière à rester dans la zone de lumière, jusqu’à former à des atolls.
Charles Darwin

➭ Les nouvelles données avancées par l'Ifremer et l’Université américaine de Rice à partir d'études géologiques et sismiques aux Maldives, à Mururoa, Funafuti et Bassas da India proposent une histoire en 3 temps:
* Il y a 3,2 millions d’années et pendant au moins 80 000 ans, le climat est très stable sur la planète. Une très faible variation du niveau de la mer permet la formation de plates-formes sédimentaires sur les hauts fonds océaniques.

* Il y a environ 2,5 millions d’années, le climat sur la Terre se détériore. L'accroissement cyclique des calottes glaciaires de l’hémisphère nord entrainent de forte des fluctuations du niveau de la mer. Conséquence: les plates-formes sédimentaires sont parfois immergées, parfois émergées.

Lorsqu’elles sont hors d’eau, leur calcaire est dissout par les eaux de pluie et un nouveau relief se façonne lentement avec une dépression au centre entourée de bordures plus hautes.
André Droxler, océanographe à l’Université de Rice.

* Il y a environ 400 000 ans, le niveau de la mer enregistre des variations de 125 à 135 m.

A chaque période d’immersion, dès lors que les conditions environnementales sont propices, les coraux réoccupent les bordures des plates-formes. Ils se développent en suivant verticalement les montées successives du niveau de la mer, formant des anneaux de corail qui entourent des lagons profonds. C’est ainsi que sont nés les atolls, tels qu’on les connait aujourd’hui.
Stéphan Jorry, chercheur en géosciences à l’Ifremer de Brest et André Droxler

Cette histoire n'est pas terminée, une nouvelle lecture se fera à la lueur du changement climatique et de la montée du niveau des océans. Les atolls sauront-ils s'y adapter?
IFREMER


NLR

Publié le