AGENDAOU.fr Sortir en Rance-Émeraude

L’EAU, bien commun, Patrimoine de la Bretagne, Conférence à Dinard

Dinard

Thierry BURLOT, président du Cercle français de l’Eau et du Comité de bassin Loire/Bretagne, dinardais et grand expert international sur l’EAU et la biodiversité, parlera d’un sujet d’actualité brûlante : L’EAU, bien commun, patrimoine de la Bretagne
Organisation > Association Histoire et Patrimoine

Cette ressource naturelle précieuse relie les hommes en Bretagne et ailleurs :
1) Nous sommes co-responsables et comptables des dérèglements du monde. Il faut agir vite et retrouver du sens collectif.
2) Notre massif armoricain a une identité hydrographique particulière constituée de plus de 30 000 km de cours d’eau, découpés en plus de 560 bassins versants débouchant à la mer.
3) Peu perméable, le sous-sol breton favorise le ruissellement de l’eau et explique la faiblesse des eaux souterraines dans notre région.
4) En France 80 % de l’eau utilisée pour la production d’eau potable provient des nappes souterraines et 20 % des eaux de surface ; en Bretagne, c’est l’inverse!
5) Cette particularité confère de facto à notre région, empreinte d’une forte identité culturelle, une forte responsabilité dans la gestion de l’eau.
6) Si l’agriculture a impacté notre regard sur nos campagnes, qu’il a fallu moderniser par le remembrement et le drainage : surfaces cultivées, productions agricoles et l’élevage vont élever la région Bretagne au premier rang en Europe.
En 1969 Jean-Claude Pierre, fondateur de l’Association« Eau et rivières de Bretagne »alerte : «Quand le poisson meurt, l’Homme est menacé ». L’inquiétude monte, les pollutions sont nombreuses : industrielles, manque d’assainissement des collectivités…

La Bretagne souffre, les tensions s’installent. La main de l’homme a été trop brutale. Se développe un vaste mouvement associatif de mobilisation et de sensibilisation face aux épandages et aux algues vertes etc…

La Bretagne se mobilise depuis plus de 40 ans grâce à des contrats de plan État-Région, aux programmes Bretagne Eau pure…

Si la Bretagne a été la première région d’ Europe à rentrer dans les contentieux sur les nitrates, elle demeure la première région à en sortir grâce au travail de la profession agricole et à une mobilisation citoyenne exceptionnelle.

En 2022, où en sommes-nous sur l’état des masses d’eau dans notre région ?
En moyenne dans notre région le taux de conformité des masses d’eau est de l’ordre de 30 % bien loin de l’objectif de 100 % fixé pour 2027. Ce résultat insuffisant cache des disparités : le Finistère avoisine les 70 % de conformité quand l’Ille-et-Vilaine en est à 3 % ! Certes la pluviométrie explique ce contraste, mais aussi par la pression anthropique de l’urbanisation et du développement économique plus fort en Ille-et-Vilaine.Aujourd’hui le cycle de précipitation pourrait être fort perturbé avec des périodes de sécheresse et d’inondation plus intenses.


Casino Barrière Dinard