AGENDAOU.fr Sortir en Rance-Émeraude
  1. Agendaou
  2. Actu
  3. Brèves

Ille-et-Vilaine, 50 millions d’euros pour les aménagements vélos, des associations mobilisent pour une réorientation des budgets

Les signaux semblent au vert pour faire du vélo le moyen privilégié de déplacement de proximité.

Cette semaine, le Conseil départemental 35 examinait son plan pluriannuel «mobilités 2025», un budget de 50 millions d’euros dédié aux aménagements vélos pour renouveler en profondeur l'approche de la route et de la manière de se déplacer (6 millions d’€ au cours du plan précédent).

Mobilités 2025: une nouvelle approche des infrastructures routières et des déplacements

En projet, des itinéraires sécurisés –indépendants autant que possible des itinéraires voitures- pour inciter les habitants à faire leurs déplacements domicile-travail à bicyclette, sur un territoire aisément praticable à vélo, un phénomène encore amplifié par l’usage du vélo à assistance électrique.
Précisons que ce plan «Mobilités 2025» du département brétilien dispose d’un budget global de 200 M€ pour l’amélioration et la création de routes départementales.

En parallèle se pose la question de la sanctuarisation des terres agricoles et de la lutte contre les transports et infrastructures gourmands en énergies carbonées.

Un collectif interpelle le département d'Ille-et-Vilaine

Un collectif de neuf associations  interpelle le département pour stopper tout grand projet routier.
Sont pointés du doigt les contournements programmés de Vitré, Fougères et Châteaubourg. « Nous demandons que le département d'Ille-et-Vilaine décide l'abandon de tout programme de nouvelles infrastructures routières (sauf raison impérieuse de sécurité pour les zones accidentogènes, avec accidents corporels). […] Nous encourageons le département à rebasculer les millions d'euros non investis dans les nouvelles routes vers la politique sociale, la préservation des biens communs (eau, biodiversité, air), et vers les mobilités actives de courte distance du quotidien (marche, réseau vélo ...) ainsi que les nouvelles mobilités (covoiturage, autopartage). »

Le droit d’interpellation du Conseil Départemental permet au citoyen de s’emparer de certains sujets locaux. A partir de 2000 signatures, les élus doivent en débattre en assemblée délibérante.

Le collectif appelle les habitants d'Ille-et-Vilaine Ouvert à signer l'appel à  "Réorienter les budgets des nouvelles routes vers d'autres priorités".
Lancé le 25 juin, cet appel court jusqu’au 31 décembre 2020. Le 10 juillet, il réunissait déjà 345 signatures.

Pour lire l'appel et signer, c'est ICI

Nathalie Le Roy

Publié le