AGENDAOU.fr Sortir en Rance-Émeraude

Grande Exposition à Saint-Malo - Terre-Neuve/Terre-Neuvas , l’Aventure de la Pêche Morutière

Saint-Malo

DEUX EXPOSITIONS AUTOUR D’UN FABULEUX POISSON
>L’aventure de la pêche morutière
Musée d’histoire de Saint-Malo
>Le temps de l’absence
Musée d’art et d’histoire de Granville

Renseignements:
Musée d'histoire de Saint-Malo
02.99.40.71.57
musée@saint-malo.fr

À la conquête du Nouveau Monde, les explorateurs du 15e siècle découvrirent d’incroyables trésors qui firent la fortune du Vieux Continent. Le cacao, le caoutchouc
et la pomme de terre sont de ceux-là.
Mais il est une autre richesse que personne ne cite plus aujourd’hui : la morue.
Et pourtant…
Cinq siècles durant, ce poisson des eaux froides de l’Atlantique Nord fut l’objet d’une formidable entreprise humaine, sociale et économique. Épopée périlleuse au long cours, loin des rivages familiers de la Manche, la grande aventure de la pêche à la morue marqua en profondeur l’histoire et la mémoire des populations de Bretagne et de Normandie.

Au Canada, les bancs de l’île de Terre-Neuve et le golfe du Saint-Laurent furent un vivier foisonnant de poissons pour les pêcheurs européens. L’un des tous premiers
navires en partance pour Terre-Neuve quitta Bréhat en 1508. Des milliers d’autres suivirent. Au point que l’île d’abondance finira par donner son nom aux marins venus
sillonner ses hauts-fonds. On les appellera les Terre-neuvas jusqu’au dernier départ d’un chalutier malouin en 1992.

Qui étaient ces pêcheurs de morue ? Comment préparaient-ils leur campagne ? Comment vivaient-ils, à bord et à terre ? Comment travaillaient-ils le poisson ? Et pour quelles fins ?
Des quais du grand Ouest aux eaux froides du grand Nord, Terre-Neuve / Terre-Neuvas, L’aventure de la pêche morutière met en scène l’histoire méconnue de la pêche française dans les eaux de Terre-Neuve jusqu’à sa disparition, à la fin du 20e siècle.
Du pont des navires jusqu’aux filets des marins, l’exposition dresse le portrait d’une activité économique vitale, pratiquée dans des conditions de vie difficiles. Elle détaille la réalité d’un métier hors pair – mais pas sans risque – et l’évolution des techniques d’une pêche qui stimula durant cinq siècles le coeur, le portefeuille et l’imagination des sociétés de Bretagne et de Normandie.
Chronologique, l’exposition approche le temps long du 16e siècle à nos jours.
Thématique, elle aborde les grands sujets de la pêche.
Historique, elle valide des faits.
Sensible, elle fait partager des récits de vie singuliers, témoins d’une aventure collective hors du commun.

Quatre séquences – dont la première est commune aux deux expositions – rythment le parcours, baigné d’une lumière bleutée et de couleurs glacées qui rappellent l’horizon délavé et les bancs de Terre-Neuve.