AGENDAOU.fr Sortir en Rance-Émeraude

Fred Pellerin, De Peigne et de misère, lancement la saison 2016 de la Maison du Québec à Saint-Malo

Saint-Malo

Qui mieux que Fred Pellerin, comédien et conteur reconnu au Québec pour ouvrir, avec son spectacle De Peigne et de misère, la saison estivale 2016 de la Maison du Québec à Saint-Malo? Organisée en partenariat avec les Théâtres de Saint-Malo et le réseau international économique et culturel Si tous les ports de monde, c’est à une fête « décoiffante » que le public est convié au Théâtre de Saint-Malo.
De Peigne et de misère de Fred Pellerin
Originaire de la Mauricie, Fred Pellerin est un formidable « bonimenteur » qui raconte des histoires... toujours vraies ! Anecdotes, potins, rumeurs… Le conteur passe à la moulinette les histoires de son petit village Saint-Elie-de-Caxton, « où les lutins et les fées s’écrasent dans les pare-brise le soir ». Équilibriste des mots, il met des enjoliveurs à la surréaliste banalité et transforme le quotidien en légendes. Dans ses contes pour adultes, la frontière entre réalité et imaginaire est mince et toute ressemblance avec des personnages ayant réellement existé n’est pas fortuite.
Le cinquième chapitre des spectacles sur Saint-Elie-de-Caxton, De Peigne et de misère, donne le premier rôle à Méo, le coiffeur…ou décoiffeur du village! « Méo. Lui qui tint chignon sur rue principale pendant de nombreuses années et qui marqua l'histoire de son fer à friser». Un personnage «Maître dans l'art du sarclage, habile à trier les cheveux blancs et les idées noires».
Avec ses jongleries verbales et sa poésie, le conteur québécois embarque quiconque dans ses histoires imagées et universelles. Un artiste du langage drôle, touchant et épatant.

La presse en parle: "Au Canada, Fred Pellerin est une star. En France, il est en passe de le devenir. Ce "raconteur" puise dans les récits de sa grand-mère son "périscope historique" qui a la "connaissance degré zéro du monde avant de l'Histoire", pour tricoter des contes fantastiques. L'humour le dispute à la tendresse, l'extraordinaire à la poésie.() Ce magicien du verbe à la langue bien pendue surprend, émerveille et bouleverse. Il rend au conte et à la transmission orale ses lettres de noblesse." Figaroscope

www.fredpellerin.com