AGENDAOU.fr Sortir en Rance-Émeraude
  1. Agendaou
  2. Actu
  3. Brèves

Franchissement du Barrage de la Rance à Vélo, les élus invités sur le terrain

Le muret en béton positionné après le radar empêche les cyclistes de se réfugier sur le bas-côté -au moment où les voitures sont en pleine accélération- et de rejoindre en sécurité l'entrée de Saint-Malo.

Le franchissement du Barrage à vélo est un véritable serpent de mer et les cyclistes toujours plus nombreux s'impatientent.
Le Cabinet d'étude -diligenté par Saint-Malo agglomération- sur la faisabilité d'une solution sécurisée pour franchir la Rance à vélo lancée en 2020, n'a pas encore rendu son rapport.

Mardi 31 août, les associations A Vélo Malo et Dinard Émeraude à Vélo qui souhaitent voir avancer le dossier, ont convié les élus du territoire du Pays de Saint-Malo à une visite de terrain sur le Barrage de la Rance.

Un parcours aller-retour à vélo Saint-Malo/ Dinard était organisé pour les élus le souhaitant (3 d'entre eux ont joué le jeu de venir au rendez-vous à bicyclette), suivi d’un échange avec l’ensemble des participants sur le site du barrage.
Il résulte de ces échanges que tous conviennent qu’un aménagement sécurisé pour la traversée du barrage à vélo est indispensable, pour les habitants des deux rives et plus largement, dans la perspective du développement d’un tourisme plus apaisé.
Un consensus existe en faveur de la création d’une piste bidirectionnelle côté sud du barrage (côté Rance).
Le département ayant voté en avril dernier le principe de ces travaux, et réservé le budget nécessaire, il apparaît également que les travaux les plus simples à réaliser et les moins coûteux pourraient être fait rapidement afin d’offrir aux cyclistes un début de sécurisation du parcours,
Jean-Pierre Rousseau pour À Vélo Malo et Bruno Caline pour Dinard Émeraude à Vélo

Quelles sont les solutions proposées?

➭ La piste bidirectionnelle réservée depuis les travaux entre le carrefour des Millières et les écluses côté Dinard, pourrait rapidement être mise en service.

➭ Côté Saint Malo, en démolissant  sur 10 mètres le muret
qui borde la chaussée après le radar, les cyclistes auraient un espace de dégagement sécurisé dans la montée, en empruntant la bande d’arrêt d’urgence.

Malgré leur expertise cycliste, les associations ne sont pas intégrées à la réflexion. Rejointes par l’association Liaisons douces en pays de Dinan, elles réaffirment...

...leur souhait d’être intégrées au comité de pilotage de l’étude en cours sur la faisabilité d’une voie cyclable entre Dinard et Saint-Malo.

NLR

Publié le