AGENDAOU.fr Sortir en Rance-Émeraude

Festival International de Musique de Dinard 2020, Trio Wanderer

Dinard

31e édition du 6 au 11 août 2020
➭ Directrice Artistique du Festival - Claire-Marie Le Guay

Trio Wanderer
➭ Piano Vincent Coq
➭ Violon Jean-Marc Phillips-Varjabedian
➭ Violoncelle Raphaël Pidoux

Billetterie:
• www.ville-dinard.fr/ Rubrique Billetterie
• www.festival-music-dinard.com
• Dinard Émeraude Tourisme, 2 Boulevard Féart (0 821 235 500 n°payant)
• Sur place les soirs de concert (dans la limite des places disponibles)

TARIFS-FORMULES du Festival
> 3 concerts = 2 concerts Émeraude + 1 concert Turquoise 75€
> 4 concerts = 3 concerts Émeraude + 1concert Turquoise 98€
> Formule intégrale Festival = 147€

Reconnue comme l’une des formations de musique de chambre les plus prestigieuses, le Trio Wanderer s’est produit au festival, en 2014.
Pour cette édition, il nous propose un saisissant périple porté par l’expression de la tragédie, du romantisme naissant au romantisme finissant.

Rachmaninov
a composé peu d’oeuvres de musique de chambre.
Deux trios, deux quatuors à cordes (inachevés), une Sonate pour violoncelle et piano…
C’est fort peu dans une production symphonique et concertante dominée avant tout par le répertoire pour le piano.

Le Trio élégiaque que nous entendons fut composé par un musicien âgé de vingt ans!
Bouleversé d’apprendre la mort de Tchaïkovski qu’il vénérait, Rachmaninov se mit à l’écriture de la partition.
Il la dédia "à la mémoire d’un grand artiste".
Dès le premier mouvement, on entre dans une déclamation tragique, dont le thème reviendra tout au long de l’œuvre à la manière d’un leitmotiv.

Le Trio cite quelques pages de Tchaïkovski, jouant de mélodies populaires et de chants religieux orthodoxes.
Un "tombeau", en quelque sorte.

Les deux Trios de Schubert, deux chefs-d’œuvre, datent de 1828, l’année de la mort du compositeur.
L’énergie du Second Trio semble puisée dans le souvenir de Beethoven, enterré l’année précédente.

C’est un sentiment d’urgence qui domine les premières minutes de l’œuvre.
Puis, voici le mouvement lent, l’une des pages les plus célèbres de toute la musique de chambre.
Est-ce une marche funèbre, un appel de détresse, l’errance d’un musicien, qui souffre depuis des années d’une maladie qui ne lui donne que peu d’espoir?
Les deux derniers mouvements donnent le change: Schubert y fait preuve d’une extraordinaire fantaisie.
Une fantaisie qui se veut heureuse, au rythme d’une promenade au trot, dans les allées du Prater, à Vienne.

PROGRAMME
Serge Rachmaninov (1873-1943) > Trio Elégiaque op.9
Franz Schubert (1797-1828) > Trio n°2 op.100 D.929

Cliquez ICI pour voir l'ensemble de la programmation

© Marco Borggreve
#festivalintenationaldemusiquedinard

>Pour trouver sur le secteur:
- où loger,
- où manger,
- où acheter Cliquez ICI