AGENDAOU.fr Sortir en Rance-Émeraude
  1. Agendaou
  2. Actu
  3. Brèves

Fermeture des commerces de proximité, mobilisation des élus locaux

Mobilisation des élus sur la défense des commerces de centre-ville -AGENDAOU

La seconde fermeture des commerces de proximité passe très mal.
Les élus se mobilisent.

Le Président de Région demande la Réouverture des librairies pour que les livres restent accessibles durant le confinement

Loïg Chesnais-Girard et Erik Orsenna lancent un appel: « Les librairies doivent ouvrir. Plus que jamais, pour lutter contre la barbarie, pour garder la raison, pour imaginer l’avenir, pour réapprendre à vivre ensemble, comme jamais, nous avons besoin de livres. Et pourtant... il a été décidé de fermer tous les lieux de notre pays où l’on peut venir trouver des livres. Comme si l’on asséchait toutes ces sources. Nous savons, en Bretagne, que la culture nous a fait naître, grandir et rester d’autant plus curieux du monde que riches de nous-mêmes. C’est la raison pour laquelle nous voulons tout mettre en œuvre pour venir en aide aux librairies, et donc, à nous tous, lectrices, lecteurs. Avec l’appui de toutes nos forces vives. Dans le respect des règles sanitaires, les maires doivent pouvoir ouvrir, au cas par cas, les librairies qui se seront organisées {...] »

Les député.es de tout bord interpellent le gouvernement

La députée Clémentine Autain demande au ministre de l'Économie de "rétablir un équilibre permettant aux petits commerces de ne pas être les sacrifiés de la situation sanitaire quand des grands groupes, moins fragiles en période de crise, gagnent encore dans la monopolisation de ces biens que le gouvernement qualifie de "non-essentiels".

Thierry Benoit, Député de la 6ème Circonscription d'Ille-et-Vilaine, dans un courrier collectif en date du 30 octobre au Premier Ministre, dénonce "une distorsion de concurrence importante qui s'est imposée entre les commerces de proximité [...] et les grandes surfaces et plateformes numériques."
La grande distribution aurait enregistré au cours de la première période de confinement une augmentation de 9,1% du chiffre d'affaire.
Les plateformes d'achat en ligne ont vu quant à elles leur bénéfice net augmenter de 14,9%...
Les députés signataires demandent l'ouverture des commerces de proximité dans le respect strict des gestes barrières et des mesures de distanciation.


L’Association des Maires et Présidents d’EPCI des Côtes-d’Armor dit l'incompréhension que suscitent les interdictions d’ouverture des commerces de proximité.



L'ensemble des Maires et Présidents des EPCI du Pays de Saint-Malo interpellent le gouvernement

Cette situation crée l'unanimité. Les signataires appelle le gouvernement à revenir sur sa position et à édicter des mesures claires visant à supprimer la distorsion de concurrence et rétablir une égalité de traitement entre les différents acteurs du commerce, grandes surfaces de la distribution, E-Commerce et commerces de proximité.


Didier Lechien, Maire de Dinan et Président de COEUR Émeraude dénonce une contradiction dans les politiques publiques

Pour Didier Lechien, il y a une "inégalité de traitement qui pénalise gravement l'activité des commerces de proximité qui sont au cœur de la vitalité de nos centre ville, de nos quartiers, au profit de la grande distribution et du commerce en ligne. [...] Cette décision est d'autant plus incompréhensible que le gouvernement s'est engagé sur des programmes qui cherchent à redonner vie et attractivité à nos cœurs de ville : Action Cœur de ville, Petites villes de demain ..."

Et plus loin il annonce qu'il agira si le gouvernement ne rectifie pas le tir
"Si cette contradiction n'était pas remise en cause d'une façon ou d'une autre, soit en autorisant l'ouverture des commerces de proximité, soit en interdisant aux grandes surfaces de vendre des produits autres qu'alimentaires, je prendrai un arrêté municipal autorisant l'ouverture des commerces dinannais, et ce afin de garantir le principe de libre concurrence. Il appartiendra alors au représentant de l'Etat de le contester ou de faire rétablir la liberté du commerce."

Pour résumer

L'incompréhension et la colère gronde.
Le gouvernement serait bien inspiré d'en tenir compte.
Le choix est simple:

  • Soit le Premier Ministre autorise à nouveau l'ouverture des commerces de proximité dans le respect des règles sanitaires et de la limitation des autorisations de sortir de son domicile afin de limiter les conséquences économiques de la crise sur le tissu économique local;
  • Soit il limite les produits autorisés à la vente en grandes surfaces et  les possibilités de livraisons et donc d'achats en ligne aux seuls produits qu'il est possible et autorisé d'acheter dans les commerces de proximité;
  • Soit le pouvoir en place s'enferre dans sa stratégie et se coupe du peuple, ce qui deviendrait très compliqué...

La crise COVID ne doit pas bénéficier à Amazon et consorts...


Philippe Le Roy

Publié le