AGENDAOU.fr Sortir en Rance-Émeraude
  1. Agendaou
  2. Actu
  3. Brèves

COVID-19: après 7 jours de confinement, on fait le point

Confinement #2 -AGENDAOU

Après un couvre-feu, nous voici à nouveau confinés depuis une semaine.
Un confinement#2 plus light que le premier puisque seuls les commerces classés par le gouvernement "non essentiels" et les lieux de loisirs et de culture sont fermés et pour certains sacrifiés...

Face à la hausse exponentielle des contaminations, quelle option choisit la France?

Face à une situation aussi inédite qu’incontrôlée, il y a deux options:

  • soit on protège les plus vulnérables en les dotant de masques FFP2, en leur permettant et en leur demandant de s'isoler, ce qui a le mérite de laisser circuler le virus afin d'atteindre le plus rapidement le taux nécessaire à sa disparition;
  • soit on ferme tous les espaces où le virus peut se propager dans l'attente d'un  éventuel vaccin. Sur cette seconde option, on peut noter d'une part qu'il est actuellement impossible de se procurer le vaccin contre la grippe et que par ailleurs rien ne permet de dire qu'on trouvera un jour un vaccin contre la COVID-19.

Avec 12,4 millions d'élèves et un million de personnels de l’Éducation Nationale en activité, avec assez peu de salariés qui télétravaillent, le Gouvernement français semble bizarrement faire un mix des deux options. 

Souhaitons que ce soit payant sur le long terme car actuellement, ce n'est vraiment pas limpide. On entend  parler de plus en plus de périodes de confinement après une trêve pour les Fêtes de fin d'année et au printemps.
Parallèlement, de nombreuses voix s'élèvent pour alerter sur un risque de destruction économique 
sans parvenir à stopper l'épidémie, ce qui serait un fiasco complet, car rappelons-le, le nerf de la guerre c'est l'argent nécessaire au financement des services de santé.
Alors, l’État se décidera-t-il bientôt à abonder massivement le budget des hôpitaux afin de se donner une chance d'éviter les prochains confinements?

Le point santé national

▶️Nombre de nouvelles personnes hospitalisées avec diagnostic COVID-19 déclarées en 24h : 3681
▶️Nombre de nouvelles admissions en réanimation (SR/SI/USC)* avec diagnostic COVID-19 déclarées en 24h : 540 (⚠️)
▶️Nombre de personnes actuellement en réanimation: 4080 (elles étaient 3036 il y a une semaine).

Toutes ces données disponibles sont publiques et consultables ici: Santé Publique France


En Bretagne administrative

Bilan hebdomadaire fourni par Patrice Gautier*
La semaine passée, il y a eu 404 nouvelles hospitalisations et 59 nouvelles admissions en réa (dont 12 transferts depuis la région PACA) (semaine passée: 266 et 44 respectivement).
▶️Au 6 novembre, 564 personnes sont hospitalisées dont 84 en réanimation (au 28/10: 375 & 53).
Répartition par département des malades en réanimation: 30 en Ille-et-Vilaine, 28 dans le Finistère, 19 dans le Morbihan et 7 dans les Côtes d'Armor
▶️Taux de positivité en hausse de 1,6 point à 13,2% (contre 11,6% la semaine précédente).
376 décès sont attribués à la COVID-19 en Bretagne depuis le début de l'épidémie.


Le territoire Rance Émeraude

Les tests PCR réalisés sur le secteur Rance Émeraude -secteur 6- du 26 octobre au 1er novembre laissent apparaître 899 cas positifs pour 6013 personnes testées, soit 15% de positivité (contre 10,5% la semaine précédente).

⚠️ inquiétant 194 personnes de plus de 65 ans figurent parmi les positifs.
47 personnes sont hospitalisées dont 9 en réanimation -sur une capacité de 10 lits...
"Il faut absolument que les personnes âgées et vulnérables restent confinées".

Merci au Dr Laurent Trevoux** pour ces précieuses informations



* Patrice Gautier, maire d'Evran est aussi expert vétérinaire World Organisation for Animal Health.
Depuis le début de la pandémie, il produit des synthèses quotidiennes puis hebdomadaires pour la Bretagne administrative... et c'est particulièrement intéressant.
**le Dr Laurent Trevoux est médecin urgentiste et président d'AGENDAOU.


Philippe Le Roy

Publié le , mis à jour