AGENDAOU.fr Sortir en Rance-Émeraude
  1. Agendaou
  2. Actu
  3. Brèves

Consultation publique sur la mise en exploitation de l'EPR de Flamanville

EPR de Flamanville -AGENDAOU

Le 8 juillet, la consultation du public concernant la demande d’autorisation d’exploitation de l’EPR de Flamanville a été ouverte.
Ce dossier hyper sensible bénéficie d'un délai de consultation extrêmement court qui s'arrêtera le 22 juillet!

Un dossier de 18 pages soumis à consultation

18 pages pour un dossier de cette importance, c'est bien maigre...
Cliquez ici pour accéder au dossier de demande d'autorisation d'exploiter l'EPR.

Une mise en service prévue en 2022

L'EPR, centrale nucléaire de dernière génération à eau pressurisée n'a cessé de connaître des déboires depuis le lancement du chantier.
Initialement prévu pour durer 4 ans et demi et coûter 3 milliards d'euros, l'EPR de Flamanville est en construction depuis 2007 pour un coût avoisinant maintenant -d'après la Cour des Comptes- 20 milliards d'euros (12,4Md€ + 6,7Md€) ... une affaire  !

La Cour a estimé, sur la base d’hypothèses exposées dans le rapport, que le coût de l’électricité produite par l’EPR de Flamanville pourrait se situer entre 110 et 120 €/MWh.
Cour des comptes

[NDLR: le coût du MWh photovoltaïque en Bretagne va de 70 à 100€]

Voir le Rapport de la Cour des Comptes de juillet 2020

Une usine proche du Bassin Rance Emeraude

Cette usine sera située à une petite centaine de kms de l'embouchure de la Rance... autant dire que si elle connaissait un accident grave, une attaque, ou tout autre scenario catastrophe, le bassin Rance Émeraude, le Cotentin et les Îles Anglo-Normandes seraient à jamais contaminés.


Le réseau Sortir du Nucléaire de rappeler

En 2006, l’étude Courant alternatif pour le grand Ouest avait proposé tout un panel de pistes qui auraient pu être déployées si les 3 milliards d’euros qu’était alors censé coûter l’EPR de Flamanville avaient été consacrés à la transition énergétique : isolation des bâtiments, développement des énergies renouvelables, conseil pour la maîtrise de l’énergie... Si ces options avaient été mises en œuvre, en combinant économies d’énergie et production renouvelable, elles auraient pu permettre de répondre deux fois mieux aux besoins énergétiques du grand Ouest tout en réduisant considérablement les émissions de gaz à effet de serre et en créant 15 fois plus d’emplois pérennes.
Que de temps et d’argent dilapidé !

Déposer un commentaire sur la consultation publique


Philippe Le Roy

Publié le