AGENDAOU.fr Sortir en Rance-Émeraude

Conférence à Saint-Malo, Maerl et Sable, des Fonds Marins aux Entrepôts

Saint-Malo

Quels sont les poids respectifs de l’environnement et d’une certaine industrie?
La COP21, le nucléaire, le réchauffement climatique apparaissent comme des enjeux hors d’échelle pour le citoyen.
Mais lorsque les questions d’atteinte à l’environnement se posent à notre porte, peut-on rester ignorants, insensibles, inactifs ?

L’exploitation du maerl est très ancienne.
En 2007, on estime que son industrialisation provoque une extraction 100 fois supérieure au renouvellement de l’espèce.
8 des 20 bancs de Bretagne avaient déjà disparu, principalement autour de Saint-Malo.
Depuis, le maerl a été reconnu comme habitat à haute valeur écologique, son extraction est progressivement interdite.

Aujourd’hui les sables coquilliers remplacent le maerl et aiguisent les appétits, particulièrement en baie de Lannion.
Malgré les mêmes risques environnementaux, le gouvernement (Macron) a délivré le14/09/2015 de nouveaux droits d’exploitation de 250.000 tonnes par an à la CAN (TIMAC).
Trois mois plus tard, avec la même logique, le rejet de boues rouges est autorisé en méditerranée.

Yves-Marie Le Lay*, vient nous parler de ce combat contre l’extraction en mer et des atteintes irréversibles à la biodiversité qu’elle provoque.

*ancien professeur de philosophie et militant engagé depuis les années 1970 pour protéger l’environnement, président de Sauvegarde du Trégor, co-auteur de “Les marées vertes tuent aussi! le scandale sanitaire”.