AGENDAOU.fr Sortir en Rance-Émeraude

François, le Saint Jongleur avec Guillaume Gallienne au Théâtre de Saint-Malo

Saint-Malo

Avec les mots de Dario Fo, Guillaume Gallienne incarne saint François, père de la pauvreté, sous le regard de Claude Mathieu.
Sur un plateau nu, il donne vie à ce récit truculent d’un homme, un saint vraiment pas comme les autres. Un hymne à la vie aussi spirituel qu’indispensable.
> Texte - Dario Fo
> Interprétation - Guillaume Gallienne
> Mise en scène - Claude Mathieu
> Durée 1h15

Dans l’Italie du XIIIe siècle, où l’insolence conduit rapidement au bûcher, François, homme de foi, libre, parcourt l’Ombrie avec ses compagnons de pauvreté. Sur la route, il restaure les églises, négocie avec le loup, parle aux oiseaux et conte en langue vulgaire les Évangiles. Avec joie et malice, le saint d’Assise saisit les badauds, les amuse, les émeut tout en dénonçant l’argent, le pouvoir, la manipulation et la guerre. François harangue la foule, il parle avec tout son corps et toute sa voix. L’écouter, c’est assister à un spectacle, à une comédie religieuse. Il a le savoir-faire d’un grand acteur et d’un saint jongleur. Pour poursuivre ses prédications avec ses frères les pauvres, saint François doit convaincre le pape Innocent des bienfaits de sa communauté.

"Pour moi, le seul-en-scène c’est une liberté totale. Je m’inspire beaucoup de la démarche de Dario Fo, proche du théâtre de rue. Le seul-en-scène me semble aussi aller vers ce dépouillement, puisque subsiste ici la parole seule. Débarrassé de la notion de dialogue, ce théâtre renoue avec le conte et établit une relation plus directe avec les spectateurs. Ici, je ne suis pas un acteur, je suis un conteur qui véhicule la parole d’un auteur, qui livre un récit au public en le sollicitant constamment." Guillaume Gallienne

"Drôlerie, insolence, sens de l’image, profondeur, dialogues impertinents quoique pertinents, tout cela a tenté Guillaume Gallienne un gormand des mots qui sait encore jouer vif et simple comme on le faisait sur le parvis des églises." L’Express

© Christophe Raynaud de Lage/ Coll. Comédie-Française

#theatresaintmalo