AGENDAOU.fr Sortir en Rance-Émeraude
  1. Agendaou
  2. Actu
  3. Brèves

Cinémas. La Région soutient les indépendants

La Région vote un soutien aux exploitants de salles de ciné indépendants -AGENDAOU

Face à la durée de fermeture des cinémas et l'impossibilité de se projeter sur un calendrier de réouverture des salles, la Région Bretagne vient de voter une aide aux cinémas indépendants qui représentent près de 80% des établissements bretons.

300 000 euros d'aide exceptionnelle

Après plus de 100 jours de fermeture -de mars à juin puis de fin octobre à aujourd'hui avec une reprise très timide en pleine période estivale entre ces deux périodes- liée à la crise sanitaire et devant une absence de perspective de réouverture, la Région Bretagne souhaite soutenir les cinémas indépendants.
Outre les exploitants de salle, c'est toute une filière qui se trouve impactée : projectionnistes, caissiers, programmateurs, salariés ou bénévoles...
Le CNC (Centre National du Cinéma)  a débloqué deux fonds pour pallier à la chute de fréquentation des salles.
De son côté, lundi 8 février, la Région Bretagne a voté une enveloppe de soutien de 300 000 €, soit 1000 à 10 000 € par cinéma, labellisé ou non art et essai. Cette aide a vocation à encourager au moment de la reprise leur action culturelle, leur travail autour de la diversité des films et l’accessibilité aux œuvres.
Deux actions sont privilégiées:
➭ Abonder de 30% la prime art-et-essai, versée par le CNC selon des critères précis de programmation, situation géographique, potentiel de la salle, action menée…
➭ Soutenir les salles en milieu rural avec un aide qui ciblera aussi les cinémas non-labellisés qui mènent une action pour maintenir un lien aux œuvres et à la culture.

La Bretagne, une Région cinéphile

La Bretagne compte sur l'ensemble de son territoire un grand nombre des salles d’art et d’essai et de salles indépendantes, notamment en milieu rural. Elles représentent 97 salles sur les 123 qui maillent la Bretagne.
Ces cinémas associatifs, municipaux ou privés ont vu leur fréquentation chuter de 60% en 2020. Ils craignent également de ne pas retrouver la totalité de leur public à la réouverture.

Une soixantaine de salles se sont déjà emparées de cette aide, mesure pragmatique qui veut répondre à  l'urgence de la situation.
Les demandes sont à faire d'ici le 10 mars 2021.

Publié le , mis à jour