AGENDAOU.fr Sortir en Rance-Émeraude
  1. Agendaou
  2. Actu
  3. Magazine

Allons au Ciné avec Kévin Steinbacher! Cette semaine, LA TRAVERSÉE, THOR 4, LES MINIONS 2

Kévin Steinbacher, passionné de cinéma travaille à Emeraude Cinémas.
Régulièrement, il nous livre son regard de critique averti sur des films actuellement dans les salles.


CLIQUEZ ICI POUR ACCÉDER AU PROGRAMME DES SALLES DU BASSIN RANCE ÉMERAUDE


LA TRAVERSÉE

Comédie, 2022, 1h 45min
De Varante Soudjian
Par Varante Soudjian, Thomas Pone
Avec Alban Ivanov, Lucien Jean-Baptiste, Audrey Pirault

Un « Boat movie » drôle et touchant.
Educateurs pour quartiers difficiles, Alex et Stéphanie amènent une poignée de jeunes en croisière pour leur inculquer les valeurs de la Mer et de la vie en communauté.
Arrivés au port ils seront accueillis sans chaleur par Riton, ancien flic de la BAC devenu skipper dont les jeunes sont le pire cauchemar. Contraints de partir ensemble, Riton, les jeunes et les éducateurs devront tenir une quinzaine de jour ensemble et faire une traversée qui changera leur vie.
Attachant, drôle et sympathique, « La traversée » démarre pourtant moyennement. Porté par un côté cliché des jeunes de banlieue, des éducateurs perdus et d’un flic bougon, le film s’envole vers une histoire qui fonctionne bien.
Le casting est également pour beaucoup dans la réussite du film, Alban Ivanov dans un rôle plus calme et plus sombre que d’habitude joue avec une retenue qui lui colle parfaitement à la peau, Lucien-Jean Baptiste et sa drôle de voix en fond un personnage sympathique et l’énergie de Audrey Pirault apporte un vent de fraîcheur. Les jeunes jouent également très bien.

Embarquant dans un « Boat movie »sympathique et rempli de bons sentiments, le spectateur sortira conquit.
Kévin Steinbacher

THOR 4

Film de 2022
De Taika Waititi
Avec Chris Hemsworth, Natalie Portman, Christian Bale

Un divertissement kitsch à l’humour un peu trop prononcé qui ne fait pas avancer l’univers Marvel.
D’une facilité déconcertante, cette quatrième aventure du dieu du tonnerre Thor, joue les facilités et créée une sorte d’ovni cinématographique au sein du Marvel Cinematic Univers.
En pleine retraite spirituelle en compagnie des «Gardiens de la galaxie», Thor voit son monde basculer par l’arrivée d’un nouveau méchant du nom de Gorr, un tueur de Dieux. Avec l’aide de Korg et de Valkyrie mais aussi celle de son ex-petite amie dévorée par un cancer Jane Foster, Thor devra sauver le monde.
Deuxième opus réalisé par l’inénarrable Taika Waititi, « Thor : Love and Thunder » et sa B.O estampillée Gun N’s Roses, fourmille d’un humour 80’s sympathique et kitsch mais finissant par être lassant.
Tel « Thor Ragnarok » avec la surprise en moins, cet opus joue la carte de l’auto-parodie mais ne parvient pas à réussir son coup.
Les dialogues ne sont pas toujours justes, les gags tombent parfois à plat, l’histoire est minimaliste malgré un Christian Bale convainquant mais sous-estimé (comme tous les bons acteurs jouant un méchant chez Marvel), une Natalie Portman au top et un Chris Hemsworth sympathique et beau comme un Dieu. Certains moments sont gênants (Thor parlant à sa hache et son marteau pour éviter une jalousie entre les deux, la scène avec Zeus…) comme la petite apparition de Russell Crowe qui est ridicule.


Malgré une ambiance 80’s rigolote, des effets spéciaux à l’ancienne et un côté brinquebalant, « Thor : Love and Thunder » peine à convaincre.
Kévin Steinbacher

LES MINIONS 2

Film de 2022
De Kyle Balda, Brad Ableson, Jonathan Del Val
Avec Gad Elmaleh, Steve Carell, Gérard Darmon

Une suite rocambolesque et fatigante mais néanmoins divertissante qui rend les petits bonhommes jaunes encore plus adorables.
Durant les années 70, alors que le Disco et les pattes d’éléphants battent leur plein, le jeune Gru désire d’intégrer un groupe de super vilains : les Vicious 6.
Sixième opus de la saga « Moi, moche et méchant », « Les Minions 2 : Il était une fois Gru » livre la jeunesse malfamée et drôle du plus grand méchant sympathique des films d’animations.
Muni d’un scénario simple et un peu brouillon, mais d’une animation sublime, le film s’évertue à divertir grâce aux multiples apparitions des « Minions » au langage bien particulier (mais aux termes de plus en plus accessible). De nouveaux personnages font leur entrée et d’anciens sont de retour. L’ambiance 70’s est agréable et la B.O est bonne. Néanmoins le côté répétitif pourra agacer et le manque de renouvellement finira par laisser certains sur le carreau.


Un divertissement familial qui plaira aux inconditionnels de la saga et à toute la famille.
Kévin Steinbacher

Publié le