AGENDAOU.fr Sortir en Rance-Émeraude
  1. Agendaou
  2. Actu
  3. Brèves

Additifs chimiques des pneus, un danger pour la vie marine

Les scientifiques ont étudié le comportement d'huîtres creuses en présence de composés chimiques de pneus. (Photo Ifremer)

Le caoutchouc des pneus est présent en mer sous forme de poussière. Or 50% de la masse de ce matériau est constituée d’additifs chimiques (et 7% pour les 12,7 millions de tonnes d’objets plastiques qui se retrouvent en mer chaque année).
Les scientifiques de l’Ifremer ont étudié l’impact de ces contaminants chimiques complexes (hydrocarbures et contaminants minéraux) sur le développement d’huîtres creuses.

Résultats:
-Baisse du taux de survie des embryons, voire mortalité totale des larves avec des concentrations plus importantes
-Baisse de 16% de la capacité respiratoire des huîtres
-Baisse de 50% de leur capacité à s’alimenter

Elles ont alors moins d’énergie pour se consacrer à des fonctions essentielles, comme leur croissance, ou même pour résister aux maladies et autres agressions extérieures.
Kévin Tallec, écotoxicologue au Cèdre, qui a conduit cette étude lors de son postdoctorat à l’Ifremer.

Le degré d’usure des plastiques et caoutchoucs est aussi à prendre en compte : la toxicité est plus importante pour les plastiques neufs que pour ceux déjà usés. Pour exemple, les élastiques neufs utilisés dans les parcs ostréicoles sont 10 fois plus nocifs sur le développement des larves d’huîtres creuses que les élastiques utilisés depuis plusieurs mois.

Prochaine étape, mesurer la toxicité pour la biodiversité et pour l’homme des différents caoutchoucs, en vue de développer des produits moins impactants, et également l’impact chimique d’autres types de plastiques du quotidien comme les microfibres textiles sur la vie marine.

En savoir plus
Les dangers et études autour de la pollution plastique


NLR

Publié le