AGENDAOU.fr Sortir en Rance-Émeraude

18e Festival d’art Grand écart de Saint-Briac: Projections de films

Saint-Briac-sur-Mer

Dans le cadre du festival Grand Écart et l’exposition Vu, Marcel Dinahet, en partenariat avec le Frac Bretagne et la Cinémathèque de Bretagne, la commune de Saint-Briac vous invite à une projection de vidéos d’artistes et de deux films de Jean Epstein, Mor-Vran (1931, 26 min) et Le Tempestaire (1947, 21 min), en présence de Marcel Dinahet, artiste et Catherine Elkar, directrice du Frac Bretagne.

Renseignements:
Mairie: 02 99 88 39 34 thibautmercier@saintbriac.fr
Frac Bretagne: 02 99 84 46 08 aurore.delebarre@fracbretagne.fr

Jean Epstein (Varsovie, 25 mars 1897 - Paris, 3 avril 1953) est un réalisateur de films, essayiste et romancier français. De père français et de mère polonaise, il suit des études scientifiques en Suisse et à Lyon. Passionné de littérature, de philosophie et de cinéma, il fréquente de nombreux artistes et publie en 1920 La Poésie d'aujourd'hui, un nouvel état de l'intelligence, préfacé par Blaise Cendrars. Il rencontre Louis Delluc, écrit Bonjour cinéma en 1921 avant de réaliser son premier film.
Plus connu comme théoricien du cinéma que pour une œuvre en partie perdue, Jean Epstein est pourtant un des grands noms de l'avant-garde française des années 20. Son premier film est un documentaire sur Pasteur (1922), exercice pratique qui lui vaut d'être engagé chez Pathé. Il réalise ensuite de nombreux films ou courts-métrage, avant un « cycle breton », un retour sur le territoire de ses vacances. Il y réalise Finis terrae (1928), son dernier film muet, documentaire à peine romancé qui rend compte de la vie des pêcheurs et des paysans de l'île d'Ouessant. Ce très beau poème visuel trouve sa suite dans Mor-Vran (1931) et L'Or des mers (1932).
Malgré une fin de vie passée dans l'oubli, Jean Epstein signe un film magistral, Le Tempestaire (1947), nouveau regard sur la mer qui semble faire la synthèse de ses recherches audiovisuelles.


Mor-Vran (1931, 26 min)
Documentaire poétique sur les pêcheurs de l’île de Sein, à bord du bateau Fleur de Lisieux.

Le Tempestaire (1947, 21 min)
Court-métrage dramatique et poétique. L'histoire tourne autour d'une femme qui s'inquiète pour son fiancé, qui est en mer pendant une tempête. Le film utilise des techniques comme le ralenti, à la fois dans les images et le son.